Tant pis pour ces députés qui votent la réduction de leurs pouvoirs

Tant pis pour ces députés qui votent la réduction de leurs pouvoirs à une majorité écrasante.

Tant pis pour Macky Sall qui a choisi d’être responsable de tout et donc toujours d’être en première ligne : ce n’est pas du courage, c’est de la démonstration de force, avant lui Goliath ou El Béchir au Soudan.

Dommage pour la démocratie sénégalaise que fait reculer cette quatrième révision constitutionnelle en sept ans de son règne.

Mais qu’au moins ils aient l’intelligence de maintenir le faux semblant d’une démocratie dirigée par un régime se présentant libéral. Au Sénégal d’aujourd’hui on vous enferme plus de 24 heures parce que vous avez osé, les mains nues, manifester votre désapprobation face à un projet de loi.

Libérez donc Babacar Diop, Abdourahmane Sow, Guy Marius Sagna et les autres, et évitez de plonger encore davantage dans le ridicule le Sénégal autrefois exemple.

Abdoul Mbaye
Le 5 mai 2019

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *