Sédhiou: 237 Kg de chanvre indien saisis

LE PAKAO ZONE DE TRANSIT RECLAME UN POSTE DE GENDARMERIE

Une importante saisie de chanvre indien a été opérée par la brigade de gendarmerie de Sédhiou. Une embuscade tendue par la gendarmerie dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 juin 20 20 dans la commune de Sakar a permis de saisir 237 kg de l’herbe qui tue, cinq vélos, une moto et d’appréhender deux malfrats.
La commune de Sakar, entre Sédhiou et Kolda serait-elle devenue une zone de transit de la drogue vers la Guinée Bissau ? Les deniers événements survenus pourraient permettre de répondre par l’affirmative. Une importante quantité de chanvre indien vient d’y être saisie par les hommes en bleu de Sédhiou. Tout est parti de renseignements faisant état de passages nocturnes de bandes de trafiquants en provenance des environs de la frontière avec la Gambie. Ces malfaiteurs longeraient l’axe Sakar-Oudoucar-Kolibantang pour déboucher vers Niagha à la lisière de la frontière avec la Guinée Bissau.





Les pandores se sont déportés sur les lieux en cette nuit du dimanche 20 juin aux environs de minuit. L’embuscade aura duré cinq heures d’horloge. Une attente pas veine puis qu’un convoi a été intercepté. Une course poursuite s’en est suivie entre gendarmes et les éléments de cette bande. Au bout du compte, 237 kg de chanvre indien, cinq vélos et deux de ces bandits sont tombés dans les mailles des gendarmes. Une situation qui rappelle encore une fois les vieilles revendications de cette contrée du Pakao qui a toujours sollicité l’implantation d’un poste de gendarmerie pour sécuriser d’avantage les gros villages. On se rappelle encore des fréquentes saisies des années dernières de ce produit prohibé, des boutiques dévalisées, des vols de motos, du bétail que les populations inscrivent tout le temps dans leurs préoccupations.
C. T. Diédhiou




Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *