Quand TFM et ses collabos essaient de freiner l’élan de PASTEF (Par Ansou SAMBOU)

Après la calomnie et la manipulation politicienne, la diabolisation revient de plus belle ! Après l’avoir moqué, rigolé, diabolisé combattu, ils ont encore tenté de diaboliser son plan de financement original.

Pour rappel, ce mode de financement a été celui de PASTEF et son leader depuis les élections législatives qui ont fait de SONKO, un député en 2017.

La diaspora du Canada et des USA avait mobilisé presque la caution (17 millions) de la candidature aux législatives en 2017 pour la coalition Ndawi_Askanwi dont SONKO était la tête de liste.

En 2019, ce mode de financement participatif s’est étendu au reste de la diaspora puis au pays. Tous les militants et sympathisants de PASTEF l’ont adopté à merveilles.

Et les raisons stratégiques de ce choix ont été bien expliquées plusieurs fois. La dernière en date fut le rassemblement du 04janvier à l’occasion de la célébration des six (06) années d’existence de PASTEF.

✔ Birima dans l’émission Diakarlo s’est autorisé à menacer PASTEF et SONKO en avançant qu’ils sont là et seront là pour arrêter tout ça. Il dit que SONKO cherche à blanchir 10 milliards représentant le financement des djihadistes. Que SONKO se prépare à justifier ses milliards qu’il prétexte avoir reçu des sénégalais militants de PASTEF.

✔ Un autre écervelé du nom de Pape Malick Ndour avance qu’après, SONKO se prépare à nous justifier sur papier la provenance de chaque franc CFA qu’il aura reçu pour la présidentielle de 2024.

Fou_malade (Malal Talla) d’ajouter que SONKO aurait mieux fait de faire appel à la cotisation de ses militants et sympathisants pour sauver les jeunes chômeurs du pays.

À tous ces gens, je dis encore une fois :

✔ Ce n’est pas à Malal de nous choisir nos combats et priorités ;

✔ Ce n’est pas à Malal de nous dire comment nous devons utiliser nos fonds collectés à la sueur de nos fronts

✔ Ce n’est pas à Malal de dicter à SONKO, comment faire le civisme et le patriotisme et le social.

Autant il refuse qu’on dicte y’en amarre la façon de mener leur combat citoyen et leur démarche, autant Malal le_fou doit laisser PASTEF s’auto financer comme il veut.

✔ Nous ne sommes ni le gouvernement ni une ONG ou encore une association caritatives pour prétendre régler les problèmes des sénégalais. Ce que nous faisons n’ira pas au-delà des gestes et actions sociaux citoyens modestes ponctuels. Nous sommes un Parti politique né pour faire la politique et rien que la politique, mais autrement que ce qu’on a toujours vu.

Si vous voulez du concret, élisez le candidat de PASTEF et vous verrez!

✔ Ce n’est pas à Birima qui roule avec une Mercedes de 60millions qui va nous accuser de blanchiment d’argent ;

✔ Ce n’est pas à Birima de décider qui doit cotiser pour SONKO ;

✔ Ce n’est pas à Pape Ndour et l’APR de choisir pour SONKO le mode de financement de son parti.

✔ Pape Malick nous fait cette injonction en oubliant que leur Parti (APR) est financé dans une opacité totale et leurs responsables sont devenus des milliardaires en seulement 7 ans de pouvoir.

✔ Il oublie qu’ils ont des dossiers de détournements dans les tiroirs que jamais un magistrat sénégalais n’a osé traiter.

✔ Pape Malik sait que la seule chose qui leur a permis d’avoir une légère avance sur PASTEF, c’est l’argent, si nous l’avons, rien ne peut nous empêcher de gagner. Car nous ferons tous les villages et villes du pays pour apporter notre message.

✔ Après avoir échoué à démontrer aux sénégalais que nous sommes pareils et semblables à eux, les RAAs de l’APR et du Benno cherchent à freiner notre élan patriotique solidaire de financement participatif.

✔ Après avoir échoué à diaboliser le président SONKO, l’APR et TFM cherchent à discréditer le financement de PASTEF pour pousser les sénégalais à s’en désolidariser.

✔ Après avoir échoué à arrêter l’ascension fulgurante et fracassante de SONKO, TFM et l’APR préparent les sénégalais à une prochaine poursuite judiciaire injustifiée et un blocage de notre argent en 2024.

✔ Après avoir échoué à le salir avec l’affaire 94 milliards, APR et TFM veulent bloquer sa candidature de 2024 par des accusations mensongères de blanchiment.

✔ Conscients que SONKO sera élu en 2024, APR et TFM veulent le bloquer à tout prix et par tous les moyens. Mais ils auront une réplique à la mesure de leurs conneries !

Je voudrai vous annoncer que les comptes bancaires et orange money de PASTEF vont se remplir énormément avant 2024 et vous n’y pourrez rien. Cette ferveur populaire et militante ne cessera jamais !

Tant que SONKO ne devient pas président, cet enthousiasme citoyen ne s’estompera pas !

C’est notre argent ! Que ça vous plaise ou pas, nous doterons PASTEF et SONKO de moyens conséquents et substantiels pour gagner les prochaines élections municipales de 2021 et législatives de 2022 ainsi que la présidentielle de 2024.

Aux aigris, on s’en fou !
Aux jaloux, mordez-vous le nez !
Aux ennemis, tirez vous une balle au pied!
Aux RAAs de l’APR, mordez vos langues !
Focus on 2024 and never mind gossips !

Pastef forever!

Ansou SAMBOU, panafricain convaincu et militant politique

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *