LFI 2020: Ousmane Sonko décrypte les 136 milliards alloués aux institutions politiques

Dans l’émission ‘’Cambar gafar reww mi ‘’, l’honorable député Ousmne Sonko est revenu largement sur les orientations budgétaires du gouvernement et plus spécifiquement sur les allocations des budgets des pouvoirs publics constitutionnels.

A l’analyse des projections faites par le gouvernement, le leader de Pastef relève essentiellement la problématique relative aux montants et aux conditions d’adoption de gestion ainsi que de contrôle des budgets des pouvoirs publiques constitutionnels.
Relativement au montant, Ousmane SONKO considère que les 136 milliards alloués aux institutions sont excessifs compte tenu de la priorité des autres natures de dépenses, notammant l’assainissement, la santé et l’agriculture. Le gouvernement doit ainsi veiller à une répartition rationnelle et équitable des ressources publiques.

Le député dénonce aussi la procédure dérogatoire d’adoption des budgets des pouvoirs publiques. En effet, Ousmane SONKO trouve inadmissible que des crédits budgétaires soient auotorisés par l’Assemblée nationale sans un débat préalable.

A ce titre, il en appelle à plus de transparence dans les procédures d’adoption. En outre, le député OUSMANE SONKO fustige l’existence des fonds politiques répartis aux différentes institutions de la République. Ces fonds ont la caractéristique de ne pas être soumis à l’inspection des corps de contrôle. Voici l’intégralité de ce deuxième numéro

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *