Franc CFA : le passage à l’Eco en 2020 menacé par le Nigéria

La présidence du Nigeria a annoncé ce lundi 10 février son désir de reporter le lancement de l’ECO, la nouvelle monnaie de l’Afrique de l’Ouest. «La position du Nigeria sur l’ECO est que les critères de convergence (entre États) n’ont pas été atteints par la majorité des pays devant adopter cette monnaie commune. Il doit par conséquent y avoir un report du lancement de la monnaie unique», précise-t-elle.

Cette annonce qui est intervenue à la clôture de la 33e session ordinaire de l’Union africaine à Addis-Abeba, dans la capitale éthiopienne, semble indiquer une lutte d’influence entre pays anglophones et francophones de la zone pour savoir quelle direction définitive va prendre l’ECO.

En raison notamment de politiques monétaires très disparates dans la zone mais aussi du poids économique du Nigeria (75% du PIB global), il aura fallu près de trente ans de débats pour que les dirigeants des quinze pays membres de la CEDEAO parviennent, dans un communiqué du 29 juin 2019, à annoncer un lancement de l’ECO dès juillet 2020. Mais le 21 décembre dernier, les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), annonçaient, par l’intermédiaire du Président Alassane Ouattara, leur décision de remplacer leur monnaie commune, le franc CFA, par l’ECO. Ce qui ressemble à une volonté de vouloir couper l’herbe sous le pied des anglophones.

Ce sont donc les seuls États de l’UEMOA qui ont signifié, par cette décision, qu’ils étaient prêts à rompre les liens de plus en plus controversés avec la France, l’ancienne puissance coloniale. Celle-ci accueillait jusqu’alors la moitié de leurs réserves de changes contre la garantie de la convertibilité de leur franc CFA avec l’euro et siégeait dans leurs instances de décision.

Après cette demande du Nigeria de reporter le lancement de l’ECO au-delà de juillet 2020, les craintes de beaucoup d’économistes vis-à-vis de l’adoption de la nouvelle monnaie «par manque de convergence» s’avèrent fondées.

Jotna News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *