Menu

Contre la menace, un discours qui protège

Dans le discours à la nation du lundi 3 juillet 2023, le passage qui annonce la Non Candidature de Macky Sall n’a duré que quelques secondes. Certes tous les observateurs ont été très attentifs à cette information, tous les commentaires ont tourné autour du respect de la parole donnée du Président

8 mois ago 0 15

Un rassemblement de militants de Benno Book Yakar dispersé avec du gaz lacrymogène, c’est assez rare par les temps qui courent pour qu’il soit nécessaire de le signaler, même si c’est devant les grilles du palais de la république, sous le coup de l’arrêt Ousmane NGOM. Cela dit en passant, les policiers n’avaient même pas besoin de lancer des grenades.

Dans le discours à la nation du lundi 3 juillet 2023, le passage qui annonce la Non Candidature de Macky Sall n’a duré que quelques secondes. Certes tous les observateurs ont été très attentifs à cette information, tous les commentaires ont tourné autour du respect de la parole donnée du Président, mais le cœur du discours est truffé de non-dits, de menaces, d’accusations, d’attaques contre les opposants en général et contre Ousmane Sonko. Il faudra le réécouter attentivement, en français et en Wolof.

Le Dialogue pseudo-national, le dialogue du DEAL, étant dans une tentative d’isoler PASTEF et Ousmane Sonko, rien ne nous sera épargné, ni dans nos actes, ni dans nos discours. Malheureusement la sortie imprudente de Birame Souleye Diop et la réaction immédiate des autorités de police et de justice ne va faire que rajouter de la difficulté au parti encore préoccupé par les barricades de la Cité Keur Gorgui, malgré les excuses qui s’en sont suivis. Les intérêts politiques vont forcément prendre le dessus sur le besoin d’apaisement du climat politique.

Les menaces, nous les connaissons tous et nous n’avons pas besoin d’une expertise pour comprendre que tous les soutiens du projet de PASTEF et du Président Ousmane Sonko vont être traqués et persécutés les mois à venir. Macky Sall a été contraint de renoncer à se présenter grâce à une forte mobilisation du peuple à l’intérieur et dans la Diaspora. Les actes posés ayant conduit à la saisine de la CPI ont très fortement exposé beaucoup de pontes du régime et impacté le choix final de ne plus se présenter.

Mais, nous avons plus que jamais besoin d’une discours et d’une mobilisation de toutes les ressources du parti qui protège nos élus et responsables plus exposés aux menaces, mais surtout tous nos militants et sympathisants quel qu’ils soient.

Seule la lutte libère, y compris pour les 700 prisonniers politiques actuellement dans les geôles du régime de Macky Sall.

En ce qui concerne le Président Ousmane Sonko, il faudra le libérer dans les plus brefs délais. La patience du peuple et de sa jeunesse a des limites Nak.
#maintienrek #FreeSenegal #Focus2024 #Résistance
Abdou Sonko

– Advertisement –
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
– Advertisement –
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x