lundi 17 juin 2024
Sports

Qatar 2022: Note sur l’équipe du Sénégal face à l’Equateur

Aliou Cissé a choisi son 11 de depart en tenant bien compte de l’ossature de l’équipe équatorienne mais également de leur prestance physique sur le terrain. Nous avons eu un milieu de terrain renouvelé avec les titularisations de Pathé Ciss – Pape Gueye qui eux sont physiquement dotés pour venir répondre au pressing équatorien. Ilimane Ndiaye aussi titulaire pour ce match occupait l’aile droite à la place de Ismaela SARR catapulté à l’aile gauche en remplacement de Krepin Diatta resté sur le banc.

La première mi-temps a été assez équilibrée et chacune des deux équipes faisait prévaloir ses qualités offensives et défensives. Le Sénégal a été au dessus tactiquement avec des passes en profondeur et des percées dans les ailes avec les tandems Ismaela Sarr-Ismael Jakobs et Sabaly-Ilimane Ndiaye. Les deux couloirs marchaient merveilleusement bien. Et c’est à la 44 eme minute que Ismaela Sarr fauché dans la surface de réparation équatorienne après une course effrénée dans les 16 mètres, bénéficie d’un penalty qu’il transformera allègrement en but.

Le match est relancé. La défense et le milieu sénégalais très denses asphyxient littéralement l’attaque équatorienne. Les sénégalais jouaient très haut et les impacts de Sarr et Ndiaye sur les flancs ont rythmé le jeu tout au long de la première mi-temps.

En deuxième mi-temps, l’Equateur a changé de fusil d’épaule et est devenu plus agressif. Il chargeait le Sénégal et l’a poussé jusqu’à ses derniers retranchements tout en maintenant un pressing haut et très serré. Ils sont menés à un but et les équatoriens veulent coûte que coûte revenir au score. Les sénégalais ont reculé et ce sur 15 bonnes minutes pendant lesquelles les équatoriens ont cassé les lignes sénégalaises. Avec un bloc bas en guise de réponse à ce sursaut équatorien, le milieu sénégalais était devenu moins compact et a libéré beaucoup d’espaces. Les hommes de Aliou Cissé se sont repliés et cantonnés dans la moitié de leur terrain , avec en sus, beaucoup de pertes de balles. Et profitant de ce bloc bas à bloc median des sénégalais, l’Equateur a su utiliser les espaces vides pour mieux avancer et inquiéter la défense adverse. C’est dans ce sillage que le but équatorien est marqué à 68 eme minute sur un magnifique coup de tête. Ainsi l’Equateur revient au score grâce au repli défensif des sénégalais.

La célébration équatorienne sera de courte durée car à la 70 eme minute, sur coups de pieds arrêtés, Gana sert Kalidou Koulibaly une passe que ce dernier mettra vigoureusement au fond des filets. Score 2-1 pour le Sénégal maintenu jusqu’à la fin du match.

Le gardien Édouard Mendy a servi un bon match, concentré et très réceptif.

La défense du Sénégal, comme d’habitude a été impeccable. Kalidou Koulibaly, en général des troupes, a fait un excellent match couronné d’un but qui nous a permis d’aller en 8eme de finale de cette CM. Abdou Diallo, on le sent diminué depuis sa blessure face à la Hollande néanmoins il est là et il tient bien son poste. Jakobs, La révélation du mondiale au sein de la tanière. Je le surnomme le rock de l’aile gauche. 3 titularisations et 3 sans faute. Il fait des passes chirurgicales, très propres et soignées. Il est devenu incontournable et sa combinaison avec Ismaela Sarr nous donne beaucoup de satisfaction. Sabaly toujours fidèle à lui même. Il n’a jamais déçu.

Le milieu de terrain avec Pathé Ciss, Pape Gueye Et Gana. C’est la première fois que les 3 jouent ensemble. On peut dire que c’est un milieu expérimental imposé par le coach Cissé. La maîtrise de ses joueurs lui a permis de le faire. Pathé a été parfait dans son rôle de sentinelle. Il était comme un essuie-glaces et a beaucoup impacté le camp adverse de par son physique. L’apport de Pape Gueye a été aussi physique. Néanmoins, l’un des points faibles de Pape Gueye est qu’il fait beaucoup de rotations avec la balle, ce qui donne le temps à l’adversaire de se replacer. Il doit avancer pour créer le danger mais aussi faire valoir sa lourde frappe. Gana a été phenomenal durant ces 3 matchs de CM. Nous pouvons même dire qu’il est le sénégalais qui a le plus brillé durant cette compétition contrairement à la CAN. Le trio Pathé-Gueye-Gana ont eu un impact physique dans ce match et ont su casser les lignes équatoriennes.

À l’attaque, les deux ailiers ont tenu leurs promesses. Izo Sarr a été plus appliqué et plus impliqué que précédemment et il a été récompensé par un but marqué sur penalty à la première mi-temps.

Ilimane Ndiaye a beaucoup de caractère et d’audace. Il croque les lignes, avale les espaces et maîtrise les passes. Il a une lecture mais surtout une intelligence du jeu. Sa percussion, sa vivacité, son contrôle, ses passes rapides et tranchées font de lui un attaquant indéboulonnable. Tout le contraire de Krepin qui est très lent et excelle dans les rétro passes. Ilimane constitue un danger à chaque fois qu’il a le ballon et il joue toujours devant. Il a plus brillé en première période. En deuxième mi-temps il faisait dans le repli défensif en soutien à Sabaly. Le bloc était trop bas donc ne favorisant pas les percées offensives. Ilimane était moins visible mais cela n’enlève en rien à sa prestation au top 🔝 de ce match contre l’Equateur.

Aliou Cissé a montré qu’il connaissait bien ses joueurs et intégrait chaque individualité à la place qu’il fallait. Il a joué en surnombre au milieu face à l’Equateur. Avec la charnière défensive et son milieu de terrain, il a su gérer et étouffer la vaillante attaque équatorienne. Il a eu trois coaching différents entre la Hollande, le Qatar et l’Equateur. Il a su créer une alchimie extraordinaire dans le groupe en mêlant jeunesse et expérience
.
Nous passons aux huitièmes de finales et ferons face à l’Angleterre. Une nouvelle compétition commence. Nous avons déjà l’expérience de la Hollande et Aliou ne devrait pas aller chercher plus loin que ça pour trouver son 11 de titulaires privé de Gana Gueye qui peut être remplacé tranquillement par Pathé Ciss. Reste au coach et aux joueurs de continuer à nous faire rêver.

Sky is the limit
Impossible is Nothing
We can make it
#MankoWutiNdamLi

Thioro Mbengue

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x