Le Dr Massamba Gueye, son Jésus et son mépris des « religieux »

Dites que les musulmans n’ont pas à célébrer Noël et le Dr Massamba Gueye vous traite de cœurs aigris et de vouloir séparer les « siens » … C’est lamentable de la part d’un intellectuel.

Le monsieur au cœur pur et militant de l’uniformisation cultuelle ne pipe mot sur le fond du sujet. Or, en tant qu’anthropologue, c’est à ce niveau qu’il devait se mettre. En lieu et place, le monsieur se livre à un jugement de valeur grave et qui ne l’honore pas.

Pourquoi quand il y a divergence de points de vue entre universitaires disons europhones, c’est « le collègue ne m’a compris » ou des formules de ce genre qui sont utilisées et quand un « religieux » défend un point de vue qui ne plaît pas, ce sont des expressions et autres qualificatifs méprisants qui fusent.

Cher Docteur, personne ne veut vous empêcher de célébrer ce que vous voulez, qui vous voulez, quand vous voulez et comme vous voulez. Mais, ne soyez pas condescendants avec les religieux » qui ont un autre point de vue. En ce qui me concerne, j’ai parlé de Noël et pas de la personne de Jésus fils de Marie (paix sur lui) et de son statut.

Et laissez certaines subtilités et nuances théologiques à ces érudits et autres exégètes du Coran et des hadiths que vous qualifiez de façon aussi arrogante au risque d’être ridicule.

Laissez-nous la liberté, vous le devin qui connaissez ce que recèlent les cœurs, de célébrer ‘Isâ fils de Marie qui a annoncé la venue de Muhammad (saws), sceau des prophètes et qui a rejeté toute divinisation de sa personne.

Dans votre poème de célébration, vous dites tout sauf l’essentiel de ce que dit le Coran, à savoir que Jésus (paix sur lui) n’est pas le fils engendré de Dieu. Il ne faut pas dire cela au risque d’être un cœur aigri et un qui veut séparer les « vôtres »!

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *