Menu

La morve de ces pseudos intellectuels qui, par complexe, ignorance ou paresse intellectuelle mènent des combats tellement rétrogrades…

2 mois ago 0 0

Est ce que parce que nous mangeons, nous habillons, respirons et parlons étranger, que nous devons nous en contenter et ne pas avoir l’ambition d’aller vers une réelle « autonomie » ?

« Ils mangent étranger » dit-il !

Qu’en savez vous monsieur Diop ? Connaissez vous le régime alimentaire de Guy Marius Sagna ?

Supposons que ce soit le cas. Il serait judicieux de savoir si c’est par choix ou par défaut. Depuis l’avènement du plan sénégal émergent, force est de constater que rien ne facilite ni promeut le « consommer local ». Cette stratégie a extraverti la croissance économique en favorisant l’implantation des firmes étrangères au détriment de nos petits commerçants locaux. Un réel paradoxe car l’Etat du Sénégal avait pour objectif en 2015, via un Plan d’actions prioritaires (PAP) de la Stratégie nationale de déployer le  »Consommer Sénégal  »et la fermeture des frontières liée à la pandémie aurait pu impulser un changement de nos habitudes de consommation. Ce fut le cas dans tous les pays soucieux un tant soit peu de leur souveraineté pleine et entière.

Ignorez vous monsieur Diop le combat que mène GMS depuis des années maintenant au sein du Frapp pour nous libérer de cette dépendance alimentaire ?
Il a sans cesse fustigé les APE car ces instruments d’oppression favorisent trop les importations.

« Ils s’habillent étranger »
Cette allégation est totalement fausse puisque les « dallu ngaay » par exemple de GMS sont désormais devenues aussi célèbres que leur porteur…

Monsieur Diop avez vous une fois pris la peine de vous informer au sujet des nombreuses luttes que mène Guy Marius Sagna depuis des années, pour nous libérer de cette dépendance vestimentaire ?

« Ils respirent étranger », il serait judicieux de nous édifier sur ce point.

« Ils parlent la langue étrangère! »

Quel mal y a-t-il à parler la langue étrangère ? Vous n’êtes pas sans savoir que pour communiquer avec les autres pays d’Afrique de l’Ouest, nous sommes liés par la langue du colon, mais le Sénégal est l’un des rares qui a une langue commune avec toutes les ethnies qui composent le territoire national.
Ignorez vous le mouvement de fond, toute génération confondue, qui promeut nos langues locales notamment le wolof?

Les camarades du frapp reçoivent des formations en langue wolof afin de vulgariser l’idéologie du mouvement dans cette langue. N’avez vous pas remarqué que toutes nos personnalités font leurs publications sur les réseaux en français mais aussi systématiquement dans un wolof limpide , y compris le Président de la République ?

La prochaine fois que vous aurez envie de nous servir une formule laconique juste pour le buzz monsieur Diop, respirez un bon coup (respiration étrangère ou locale, à votre convenance..) et essayez de réfléchir (dans la langue de votre choix) sur le fond du sujet qui vous est proposé et peut être que votre contribution sera d’une meilleure facture.

Maïmouna Mint Saïdou Dia & Mamadou Moustapha Diouf

– Advertisement –
0 0 votes
Évaluation de l'article
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
– Advertisement –
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x