Injures raciales à l’Université de Lorraine : Défendre la communauté noire est une tâche ardue

Depuis vendredi 26, mes camarades et moi n’avons presque pas dormi. Ceci est dû au fait que nous soyons d’une part profondément touchés par ces injures raciales et d’autre part décidés à les combattre.

Nous avons activé tous les leviers à notre disposition pour médiatiser l’affaire et avoir des soutiens afin que justice soit faite.

Malheureusement, nous sentons un désintéressement de la communauté et une hypocrisie qui ne dit pas son nom. Pendant que d’aucuns appellent pour nous décourager et sous leurs oripeaux de pacifiques nous demandent de pardonner , d’autres minimisent la lutte et d’autres encore nous prennent pour des assoiffés de BUZZ. Ce qui est totalement abject, faux et écœurant.

Nous comprenons maintenant que si l’esclavage et la colonisation ont eu lieu c’est parce que des gens de notre communauté ont trahi nos ancêtres. Pour combattre le racisme, il nous faut être solidaire comme les autres communautés, qui non seulement sont dans le culte de la réussite mais aussi de la solidarité.

Arrêtons de nous combattre les uns contre les autres, constituons nous en une force homogène et faisons entendre notre amertume dans la paix et le respect des lois.

Je retiens de cette expérience que l’Homme noir combat toujours par procuration et n’hésite pas à jeter les siens dans la gueule du loup. Mais n’en déplaise à certains, nous mènerons cette lutte jusqu’à avoir gain de cause car nous avons compris que « notre vie sur terre n’a de sens que si nous sommes l’esclave d’une cause ».

Merci à tous pour le soutien.
#paradisnoir

Usman Noreyni GUEYE

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *