Huitièmes de finale de la Ligue des Champions : PSG et Liverpool défaits à l’aller

La plus belle est de retour. Elle, c’est la ligue des champions. 4 matches pour la première phase avec deux belles affiches: une affiche défensive (Atletico-Liverpool). et une autre offensive (Dortmund-PSG).

Entre l’Atletico et le Liverpool la tactique défensive était la spécialité de ce match et on l’a bien vu. Une erreur, un cafouillage pour être plus précis, aurait suffi aux Cochoneros pour ouvrir la marque dès la 4e mn du match. Comme le plus souvent quand les protégés du Cholo marquent tout est verrouillé derrière. Pour ce match on dira que le technicien argentin a eu raison sur son adversaire car les Reds n’ont cadré aucun tir. Tout compte fait, Klop a réussi à limiter la casse en faisant sortir l’une de ses pièces maîtresses (Mané) trop nerveux pour l’éviter un rouge. Dans trois semaines on saura si vraiment les Reds marcheront seuls ou pas.

Dortmund-PSG pour ce match le spectacle était promis. Une première mi-temps un peu décousue mais une deuxième bien maîtrisée par les jaune et noir. Un doublé de la pépite Norvégienne et un but de Neymar. Auteur de son 9e et 10e but de la saison en LDC, Haaland rejoint Lewandowski au classement des meilleurs buteurs de la compétition. Pour ce match, il a été question de systèmes et celui de Favre a pris le dessus. Le technicien suisse avait opté pour le 3-4-3, un système qui a fait défaut à son équipe. Ce système demande deux bons pistons pour pouvoir faire un surnombre à l’attaque mais aussi un repli défensif rapide à l’exemple de Guerrero et Hakimi ou encore Hateboer et Gosens à l’Atlanta contrairement à Meunier et Kurzawa. Privé de ballon, Mbappé aussi a fait les frais de ce système car il faut de l’espace pour que le prodige français puisse s’exprimer. Et cela s’est vu car sur les deux accélérations de Mbappé y a une passe décisive et un tir cadré.

Pour sa première participation en Champion’s League, le club Lombard était attendu. L’une des meilleures attaques d’Europe, l’Atlanta n’en était pas une en ligue des champions, pire elle a (avec Lyon) le plus faible total de points parmi les équipes en 1/8. Avec leur force offensive et une discipline défensive remarquable les Bergamesques ont atomisé le FC Valence: 4 buts à 1. Les protégés de Gasperini ont un pied et demi en quart de finale.

Le retour du spécial one en 1/8 n’a pas été glorieux. Dominés et malmenés dans tous les compartiments du terrain, les Spurs peuvent remercier Lloris car le score aurait pu être lourd n’eut été ses interventions. Un service minimum pour le Leipzig mais d’une importance capitale car c’est une victoire en territoire étranger.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *