Grâce et candidature de Khalifa Sall (Par Amadou BA)

Que ce soit clair, la grâce ne peut aucunement concerner une quelconque peine complémentaire d’inéligibilité que le juge n’a jamais prononcée contre Khalifa Sall par ailleurs. Si inéligibilité doit y avoir, ce sera une conséquence logique du code électoral qui interdit l’inscription sur les listes de personnes condamnées à 5 ans d’emprisonnement.

La grâce ne peut non plus concerner la condamnation à 5 millions que Khalifa doit payer, car la grâce présidentielle ne concerne que la peine. Les déchéances légales et les incapacités perdurent.

Une bonne fois pour toute, la grâce ne permet qu’une dispense d’exécution de la peine principale (prison par exemple) et rien d’autre. Elle ne concerne absolument pas les peines complémentaires d’inéligibilité ou de condamnation pécuniaire.
Pour une raison simple, la grâce n’efface pas le casier judiciaire, la condamnation y est toujours mentionnée, mais on est dispensé de l’exécuter.

Donc à moins d’une révision de son procès, une loi d’amnistie ou une réhabilitation, Khalifa ne pourra pas se présenter à une quelconque élection, car le code électoral a été révisé exprès par Macky pour empêcher sa candidature. En effet, ne peut être candidat à la suite de cette révision expresse, que celui qui peut être électeur, donc inscrit sur les listes. Ce que ne peut faire Khalifa aujourd’hui.

Amadou Ba

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *