Décès de Cheikh Béthio Thioune le lendemain de sa condamnation

Condamné lundi à dix ans de travaux forcés pour « complicité de meurtre », Cheikh Béthio Thioune est décédé ce mardi en France, où il était hospitalisé.

Il avait été condamné ce lundi par contumace et ses biens avaient été placés sous séquestre.
Cheikh Béthio Thioune et dix-neuf de ses disciples, dont le procès s’est ouvert le 23 avril à Mbour, étaient poursuivis entre autres, pour association de malfaiteurs, recel de malfaiteurs, recel de cadavre, complicité de meurtre, non dénonciation et détention d’arme sans autorisation.

Ils comparaissaient notamment pour le meurtre en 2012 de deux de leurs condisciples, Bara Sow et Ababacar Diagne. Les victimes avaient été torturées à mort avant d’être enterrées à Médinatoul Salam, une localité de la commune de Mbour.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *