Appel à l’exercice du devoir individuel de refuser les comportements à risque

Levées de corps, enterrements, baptêmes, mariages, visites amicales, etc, se font comme si de covid 19 n’était ! Et les « religieux » et personnes âgées sont « obligés » de s’y rendre sous prétexte de « mounoumaa niakka dem » ou « mounoo niakka nieuw » « ndakh Iiniou sekh »!

Finalement, tout le monde se retrouve dans ces circonstances et étant donné que peu de gens respectent les gestes barrières…

Je ne vois rien qui puisse atténuer cette tendance dangereuse à se donner comme combustible du virus du Covid-19 si ce n’est d’exercer le devoir de refuser de se soumettre au désir de présence souhaitée par la masse prise au piège de l’ignorance, du déni, de la stigmatisation, de la désinformation, du complotisme, de traditions culturelles et religieuses mal comprises, de la banalisation, etc.





N’est-ce pas trop facile d’adopter des comportements à risque sous prétexte de démission de l’Etat et de « Yallah baakhna »!

L’essentiel des enseignements de l’islam face à une maladie contagieuse « contact dépendant », est d’éviter de créér les conditions de la transmission. Et c’est parce que le prophète (saws) a de la compassion pour nous qu’il nous a recommandé un comportement qui rime avec ce que nous appelons de nos jours, les gestes barrières.

Comme disait l’autre, agir sans savoir, c’est stupide, et savoir sans agir, c’est irresponsable.

Dans la situation de haute vulnérabilité actuelle de notre pays face au COVID-19, bienfaisance (ihdan), compassion (rahmah) et préauction (ihtiyât), ces vertus musulmanes tellement belles et universelles doivent se traduire par l’observance des gestes barrières : c’est un impératif islamique et un devoir citoyen face à un danger pour la santé de tout le monde. Il en découle que c’est un péché que de s’exposer et d’exposer autrui au virus du COVID-19 car le hadith nous dit : ne pas porter préjudice à autrui et ne pas en subir de sa part ».

Gare à qui tentera la maladie et qui incitera les gens à le faire.

Ya t-il quelqu’un qui assume de dire : « je fais ce que je veux et si j’attrape la Covid-19, ne me soignez pas ! »

Wa Salam

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *