Week-end foot : Ismaïla Sarr fait tomber Liverpool et Wattford sort de la zone rouge

Ligue 1

Après la défaite au vélodrome, l’OM devait remettre la tête au bon endroit. Bousculés et sauvés par un excellent Mandana, les Marseillais ont évité le piège Nîmois. L’Argentin a été l’artisan de cette victoire .Un coup du chapeau pour Dario Benedetto, pas très tôt pour les Marseillais car il était temps : 11e but pour l’Argentin et le 9e à l’extérieur, un record depuis un certain Jean Pierre Papin 30 ans déjà. Score final 2-3 pour l’OM.

Le PSG déroule et écrase les protégés de Jobard : 4 buts à zéro contre Dijon. Même si le score est fleuve, les Parisiens n’ont réussi à décanter la situation que dans le dernier quart d’heure. Rennes fait le nécessaire face à la lanterne rouge, Toulouse et tient à distance son poursuivant, Lille : 2 buts à zéro pour les coéquipiers de Edouard Mendy. Le service minimum pour le Losc en déplacement à Nantes.

Le choc du soir en ligue 1 c’était le derby. Battu sur le fil à l’aller, l’OL avait à coeur de se venger sur ces terres. Il a fallu attendre la 27e mn pour voir Moussa Dembelé montrer la voie : 1 but à zéro. Lles Stéphanois étaient dépassés et dominés jusqu’à 78% possession de balle du jamais vu cette saison en Ligue 1. Mais au retour des vestiaires, le sursaut d’orgueil a eu raison sur les Verts. Lyon bousculés par moment mais Lopes et Marçal sauvent l’OL. Après les interventions de Jessy Moulin, les buts refusés de Tousart et Ekambi, le penalty à la dernière minute pliera le match. Le 120e derby est Lyonnais. L’OL remonte à la 5e place et à 7 points du podium.

Bundesliga

La Bundesliga ce week-end a été aussi une histoire de banderoles mais pas que, car il s’agit de celles qu’on n’aime pas voir en match de foot ou en sport tout court. Pour le match opposant Hoffenheim et Bayern mais aussi entre la Union Berlin et le Wolfsburg. Si pour le premier match, le Bayern avait déjà tuer tout suspense (6 buts à zéro) et a fini par des jonglages des 22 acteurs dans le rond central, le deuxième match par contre s’est soldé sur un match nul de 2 buts partout. Un seul tir cadré, un but pour le Borussia Dortmund, suffisant pour poursuivre sa série positive. La victoire est encore plus satisfaisante puisque le BVB n’a pas pris de but même si la défense présente toujours des lacunes : 1 but à zéro pour les jaune et noir face à Fribourg.

Série A

Pas trop de match pour ce week-end en Italie, car le Coronavirus est passé par là. 

L’une des meilleures attaques d’Europe a encore frappé fort. L’Atlanta s’est baladé contre Lecce, 2-7.  L’ASC Rome a eu chaud mais s’en sort finalement : 4 buts à 3 pour le club de la capitale contre Cagliari. Le Naples guérit petit à petit : 2 buts à 1 pour les Napolitains face aux Turinois.

La Lazio confirme sa forme actuelle et occupe provisoirement la première place de la série A après sa victoire contre Bologne.

Liga

Avec le match nul de l’Atletico, Seville et Getafe récupèrent la 3e et la 4e place de la Liga après leurs victoires contre respectivement Osasuna(3-2) et Majorque(0-1).
Le match du week-end est sans doute le clasico. Après deux défaites d’affilée, le Real devait se relever et éviter de se faire distancer par son éternel rival. Après une première mi-temps plutôt équilibrée, le Real est revenu des vestiaires beaucoup plus tranchants et à la 71e mn, Vinicius ouvre le score dans les toutes dernières minutes Mariano inscrit le 2e but, son premier ballon après son entrée en jeu. Une victoire logique des meringues. Le Real domine et dépasse son adversaire du soir au classement.

Premier League

Toujours très fébrile en défense et moyenne en attaque, la formation de Frank Lampard peut remercier Alonso, auteur du doublé qui leur permet de prendre le point du nul. Manchester United avait l’occasion de revenir à un pont des Blues mais les Red Devils ratent l’occasion et peuvent même s’estimer heureux car Everton s’est vu refuser un but pour un hors-jeu non justifié. Manchester United est toujours à 3 points du 4e.

Les Spurs retombent dans leurs vieilles habitudes de fin de saison. Après avoir mené à deux reprises, Tottenham s’incline finalement contre Wolverhampton sur un score de 3 buts à 2.

C’est un coup de tonnerre pour le monde de foot :  44 matches sans perdre, plus d’un an (la dernière défaite remonte en janvier 2019), Liverpool tombe. Et c’est la lanterne rouge qui fait tomber le leader. Il s’appelle Ismaïla Sarr, l’homme qui a fait effondrer le temple de Klop gardé par Van Djik, Alisson et autres. L’ancien Rennais les a fait voir de toutes les couleurs, un doublé et une passe décisive pour non seulement réussir à faire ce que personne n’a pu faire depuis plus d’une année, mais aussi sortir son équipe de la zone rouge :Watford 3 , Liverpool 0. La dernière défaite des Reds à Watford était aussi un score de 3 buts à zéro.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *