Un État fragile, une grève molle

D’une part, Yakham Mbaye, le DG du quotidien Le Soleil nous dit que l’Etat a attribué des marchés sur la base de chantage et de menaces.

Je me dis que si c’est avéré, c’est alors parce-que ceux qui gouvernent le pays sont « chantageables » et « menaçables », la question est : pourquoi ?

Une autre question : pourquoi c’est seulement en cas de gueguerre interne que ces choses sur la fragilité de l’Etat sont dites ?

D’autre part, je ne suis pas convaincu par les arguments des grévistes de la SDE. Peut-être que c’est parce que je n’ai pas compris les enjeux relatifs à l’actionnariat et les procédures y afférentes au Sénégal.

Bien à vous

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *