jeudi 25 juillet 2024
Economie

Situation de Transrail SA et Dakar-Bamako Ferroviaire avant l’implantation du TER

Transrail-sa était une société privée binationale née de la fusion entre la RCFM (Régie des Chemins Fer Maliens) et la SNCS (Société Nationale des Chemins de fer du Sénégal). C’était une concession intégrale (patrimoine et exploitation) effectuées en 2003. Le groupe CANAC GETMA (canadien) était le premier concessionnaire de 2003 à 2007 ensuite le groupe advens dirigé par abbas jabber de 2007 au 7 mars 2016. Il faut préciser qu’en 16 ans les concessionnaires et l’état n’ont jamais investi sur le corridor et la société a fait un seul bilan positif.

Le 7 mars 2016 l’état du Sénégal de concert avec celui malien a cassé la privation par le fait du prince et mis Transrail sous administration provisoire avec comme identité Dakar Bamako ferroviaire (sans statut juridique). Cette cassation a permis à l’état du Sénégal d’entrer dans le patrimoine ferroviaire pour implanter le ter.

Au moment de la cassation de la privation, Transrail avait un personnel de 750 cheminots environ zone Sénégal. En 2019 l’administration provisoire a été abrogée par les deux états laissant la place à deux sociétés de patrimoine national : la SOPAFER (Société de Patrimoine Ferroviaire Malien) et SN-CFS (Les Chemins de Fer du Sénégal). CFS (les Chemins de Fer du Sénégal) a été créé en avril 2020. Cependant elle n’a pas encore réuni son conseil d’administration donc zéro activité.

Actuellement l’ex Transrail et Dakar Bamako ferroviaire est en procédure de liquidation judiciaire. L’effectif actuel est de 440 agents environ. Malgré l’inauguration en grande pompe du TER, il y a des centaines de cheminots qui sont une situation sans lendemain.

Les deux états s’étaient engagés à maintenir l’activité ferroviaire du corridor Dakar Bamako avec 7,5 milliards. Malheureusement cet argent a servi à payer des salaires sans pour autant investir dans le maintien de l’activité. Aujourd’hui ces 429 emplois CDI sont en chômage depuis 5 ans.

Je reviendrai sur les détails sur le passif social accumulé depuis 10 ans.

Matouré Dioum
Technicien supérieur en transport logistique et exploitant ferroviaire à l’ex Transrail

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x