Réponse à « la jeunesse téléguidée » de BBY de Ziguinchor

Ousmane SONKO ne boxe pas sur le même Ring que Robert SAGNA, ton mentor.

Dame BEYE responsable départemental des jeunes de BBY de Ziguinchor, par ailleurs responsable des jeunes du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (RSD) parti de Robert SAGNA, a osé s’attaquer à deux hommes, des plus valeureux de ce pays et de notre région naturelle la Casamance : Ousmane SONKO et Guy Marius SAGNA.

Nous ne voulons pas nous rabaisser à ton niveau, bien qu’étant jeunes comme toi, mais nous sommes obligés d’en découdre avec toi. Pour ce faire, nous allons faire nôtre cet adage bien de chez nous, qui dit : « Si un enfant se moque de toi, dépasse-le et va corriger son papa, ainsi il saura qui tu es ». Ceci dit, nous voudrions faire un rappel historique à l’endroit de ce jeune impertinent.

Robert SAGNA ton mentor, a été parachuté à Ziguinchor en 1983 par le Président Abdou DIOUF. Il est arrivé avec le slogan « o ololi » qui signifie « il est le nôtre » et sa chanson de campagne à l’époque c’était « Robert o ololi, Sagna o ololi », qui signifie « Robert est notre fils, Sagna est notre fils ». Donc tu es très mal placé, en tant que responsable des jeunes du parti de Robert Sagna pour nous parler et pire, pour nous accuser de repli identitaire, ethnique ou régionaliste. C’est ainsi que Robert Sagna a été élu maire de Ziguinchor, fonction qu’il a occupé pendant un quart de siècle (de 1983 à 2009) avec le résultat catastrophique que nous connaissons tous, avant d’être déboulonné par l’actuel maire qui, à son tour, a clairement montré ses limites, après plus d’une décennie de pilotage à vue de la commune de Ziguinchor.

Ousmane SONKO ne boxe pas sur le même ring que Robert Sagna ton mentor. D’ailleurs, n’est-ce pas Robert SAGNA lui-même, qui disait ceci après la raclée mémorable infligée par Ousmane SONKO à son candidat Macky SALL à Ziguinchor. Je cite « Malheureusement, j’ai eu honte, parce qu’aux dernières élections, on a perdu à Ziguinchor. Là où il (Macky SALL) a fait le plus, c’est là où il a perdu, chez nous en Casamance. Ça c’est honteux. C’est embêtant. Quand je le vois je baisse la tête ». No comment !

Ousmane SONKO n’est pas en quête de popularité. Non ! Ousmane SONKO a fait la preuve de sa popularité lors de l’élection présidentielle de février 2019 avec un score honorable de 687.523 Voix soit 15,67% des suffrages valablement exprimés. Celui qui est en quête perpétuelle et éternelle de popularité qu’il n’aura jamais, c’est ton mentor Robert Sagna qui, lors de sa participation lamentable à l’élection présidentielle de 2007, n’a obtenu au total que 88.446 voix soit 2,58%. Quel échec national !



Aujourd’hui, ce monsieur en fin de carrière avec un parti en déclin, ne doit son salut qu’à la crise casamançaise, qui l’entretient et lui permet de se maintenir encore, mais plus pour longtemps, sur la scène politique.

Accuser de victimisation, des casamançais qui décident, après avoir traversé de dures épreuves de la vie, de revenir se ressourcer chez eux pour avoir la bénédiction de leurs braves mamans, traduit à mon avis un profond mal être, un complexe grave et pis un rejet puéril de sa propre culture ou tout simplement une très grande ignorance. Pour ton information, le bois sacré est un pilier de la société traditionnelle casamançaise et si vous en étiez un et fier de l’être, la fibre culturelle vous aurez commandé de vous réjouir de l’ancrage de ces dignes fils de Casamance que sont Ousmane SONKO et Guy Marius SAGNA dans leurs racines plutôt que de vous en offusquer de façon éhontée.

Aujourd’hui comme jamais, le bois sacré, ce patrimoine culturel qui est si cher aux Casamançais est menacé par la déforestation sauvage et le pillage planifié de nos ressources forestières au vu et au su de votre régime incompétent, et sous le regard impuissant et coupable de votre dormeur du palais de la République.

Gens de BBY, la Casamance souffre de l’incurie du régime Macky SALL et continue de réclamer sans succès entre autres doléances, la reconstruction des ponts Emile Badiane de Ziguinchor et celui de Diouloulou qui est dans un état de délabrement très avancé à la limite alarmant, le bitumage de la boucle du Boulouf etc… Au lieu de s’occuper de ces problèmes, votre patron Macky SALL, a préféré mettre plus de 1000 milliards de nos pauvres francs, pour un TER qui n’a d’ailleurs jusque-là toujours pas transporté ne serait-ce qu’un seul sénégalais. Et au même moment, les hôpitaux de Casamance manquent de tout et nos terres cultivables menacées par la salinisation.

Gens de RSD, tout Ziguinchor était informé de la situation grave des cadavres en état de putréfaction au niveau de la morgue de l’hôpital Régional, faute de place, alors qu’un montant budgétisé de 15 millions de francs CFA a été débloqué par le Conseil départemental pour des travaux d’élargissement. Ces travaux n’ont jamais été effectués. Les Ziguinchorois ne cessent de se demander, où sont passés ces 15 millions F CFA ? Pour rappel le conseil départemental est dirigé par un membre du RSD ton parti. Il a intérêt aujourd’hui à éclairer la lanterne des Ziguinchorois sur cette affaire des 15 millions de la morgue de l’hôpital régional.

Pierre Corneille disait « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », ta jeunesse ne saurait justifier ton impertinence et ton immaturité, au point d’accepter de faire le sale boulot à la place d’« adultes commanditaires » connus. En relayant des contre-vérités sur notre leader Ousmane SONKO, dont vous affirmez qu’il a maille à partir avec Dame justice, tu te livres à votre sport favori : le mensonge. A ce jour la justice sénégalaise n’a jamais rien reproché à Ousmane SONKO. Concernant Guy Marius SAGNA, victime innocente de votre régime corrompu, que lui reproche la justice de Macky SALL ? L’exercice d’un droit constitutionnel (la marche pacifique). Quelle bassesse ! Au lieu de vous offusquer de cela, à l’image de tous les Sénégalais épris de justice et de paix sociale, votre parti le RSD (qui a besoin des restes de gâteaux de l’APR) et les autres partis de BBY, ont préféré faire profil bas. Quelle forfaiture !

Si vous (toi et tes commanditaires) n’êtes pas fiers d’être casamançais, le président Ousmane SONKO et le patriote Guy Marius SAGNA le sont au plus profond d’eux tout comme d’autres Sénégalais sont fiers d’être Saloum-Saloum, Walo-Walo, Baol-Baol, etc… Sous ce rapport, ils reviendront autant de fois que nécessaire, se ressourcer dans les terres de leurs parents et grands-parents, n’en déplaise au BBY.

Nous comprenons parfaitement les raisons de vos élucubrations, mais, vous n’arriverez à rien car les populations de Casamance vous ont définitivement tourné le dos. Contrairement à toi, ton mentor semble l’avoir très bien compris, voici ce que disait Robert SAGNA au lendemain des élections présidentielles, sur les ondes de la Rfm « le phénomène Ousmane SONKO, ne se limite pas à la Casamance » (le grand jury du Dimanche 28/4/2019).

Mais, votre cécité politique au BBY, vous empêche de voir et d’accepter que la Casamance en particulier sa jeunesse est déjà debout avec Ousmane SONKO, comme l’atteste si besoin en était encore, les résultats de l’élection présidentielle de février 2019 dans toute la Casamance naturelle, de Djogué à Gouloumbou.

Anoune MBENGUE
 Jeune patriote à Kandialang



Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *