Quand il ne reste à l’APR que la censure pécuniaire pour se maintenir au pouvoir (Par Birame Souleye Diop)

Un supposé responsable copieusement chicoté dans sa base à la dernière élection présidentielle lance un ballon de sonde. “Lou Naar mbou ndaw bi wakh thi pencc mi, thi taatou khayma bi lako déggué”.

Voilà ce que ces gens proposent : « faire des filtres pour tendre vers des élections correctes, bien organisées et pour cela, il demande une caution de 15 millions pour les départementales et cela, par liste… Mais aussi 10 millions par liste pour les élections communales ».

Littéralement voilà ce que cela donne pour un parti qui s’est battu pour avoir une représentation nationale intégrale:

  • 45 départements x 15 000 000 = 675 000 000;
  • 557 communes x 10 000 000 = 5 570 000 000.
  • Total= 6 245 000 000.

Ils volent l’argent du pays et l’utilisent encore une deuxième fois pour se maintenir au pouvoir, empêcher les citoyens de participer aux élections locales et nous imposer une censure monétaire de la volonté de participation citoyenne à la Compétition électorale. Quel parti en dehors du Parti du Cheval peut se targuer de cette richesse.

Vous voulez mettre le feu au pays. Les élections locales s’appellent aussi élections citoyennes. Vous voulez empêcher aux citoyens qui depuis 2014 rendent service à leur communauté, nettoient les rues, organisent la sécurité des quartiers devant la démission de l’Etat, s’occupent des enfants désœuvrés des quartiers, entretiennent les mosquées et lieux de cultes, vous voulez empêcher à ces gens d’aller à la rencontre des citoyens de leur communauté pour demander leur vote. Vous voulez empêcher ceux là qui ont des ambitions locales et qui ne veulent pas se salir à vos côtés de se présenter.

Dites nous où les multiples regroupements et associations de jeunes qui veulent se présenter aux élections locales “affaires de gokh” vont trouver les 10 000 000 qu’on leur demande.

Vous voulez avoir une base de chantage pour reporter les élections locales en ouvrant des semblant de négociations.

Six milliards deux cent quarante cinq millions sont demandés à une organisation qui veut déposer des listes dans toutes les communes et départements et au bas mot, dix millions sont demandés aux mouvements ou regroupements de jeunes qui veulent concourir dans leur commune propre.

Tout finalement aura un prix avec ces gars. Après le Pétrole et le gaz vendus, ils vont vendre le droit à participer à la compétition pour être conseiller ou maire de sa communauté.

Quelle incurie.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *