Ousmane Sonko sur le dialogue : un aveu d’échec

En conférence de presse ce mercredi 29 mai 2019, pour s’exprimer sur son absence à l’ouverture du Dialogue national, Ousmane Sonko précise que son parti PASTEF et les membres de la Coalition SonkoPrésident ne participeront pas au Dialogue national. Selon lui ce dialogue n’est rien d’autre qu’une ruse du Président Macky Sall pour parer à un éventuel coup bas.

Ousmane Sonko n’est pas m prêt à accorder sa confiance à Macky Sall, cela, malgré les sorties rassurantes du président de la République à faire exécuter, sans faille, les conclusions qui sortiront de ce dialogue. Pour lui, il s’agit d’une «mise en scène rocambolesque !» et rien n’explique la tenue de ce dialogue national qu’il assimile à un cirque national. C’est un aveu d’échec.

Ousmane Sonko propose de dialoguer avec le peuple, parce que, dit-il, le véritable dialogue doit se faire avec le peuple qui souffre de l’incompétence, du manque de patriotisme, d’intégrité d’une élite politique.

Ousmane Sonko s’est aussi exprimé sur le choix porté sur Famara Ibrahima Sagna pour diriger le les débats. « Les Sénégalais doivent désormais parler du gouvernement de Famara Ibrahima Sagna. Car sa mission c’est de fabriquer un programme parce que quand un exercice de ce genre englobe les questions politiques, économiques et sociales, il s’agit carrément de fabriquer un programme à la place de ‘‘ligueyal Euleuk’’ et du Pse. Donc nous devrons considérer que la manœuvre qui consistait à supprimer le poste de Premier ministre devait aboutir à désigner un gouvernement chargé de fabriquer un programme pour Macky Sall et demain, se retrouver pour se retrouver pour le partage du gâteau étatique».

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *