vendredi 21 juin 2024
Actualités

Ousmane Sonko à la rencontre de la jeunesse au Grand-Théatre

Lors de la conférence politique organisée ce dimanche par la Jeunesse patriotique du Sénégal, le Premier ministre Ousmane Sonko a vivement critiqué la gestion des impôts dans le secteur de la presse sénégalaise. Dans son discours, il a accusé certains médias de détourner des fonds publics et a appelé à une plus grande transparence et responsabilité, relate Seneweb.

Le chef du gouvernement a pointé du doigt une pratique qu’il considère comme frauduleuse et répandue dans le secteur. « Chaque jour, tu mets à la une dans tes médias qu’un tel a détourné, qu’un autre a volé ou que l’on a épinglé une autre personne. À chaque fin du mois, ils déduisent des salaires un montant pour les mettre dans les caisses de l’État. Et cet argent des impôts, ils le mettent dans leur poche. Ça, c’est des détournements de deniers publics », a-t-il affirmé sous un torrent d’acclamations.

Le Premier ministre a indiqué que ces actes ne doivent pas rester impunis et a rappelé les dispositions du Code général des impôts qui prévoit des sanctions pour de tels manquements. « Le Code général des impôts dit que l’on doit les poursuivre pénalement », a-t-il ajouté en insistant sur la nécessité d’appliquer la loi sans distinction ni favoritisme.

Au-delà des accusations de détournement, Ousmane Sonko a dénoncé une culture de l’impunité au sein de certains médias. « Il y a des moins que rien qui assument leur vol et veulent que personne ne parle et qu’on leur pardonne tout. Ça doit cesser ! » a-t-il martelé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x