Ndongo Samba Sylla : «Le projet de monnaie de la CEDEAO n’est pas l’alternative qu’il faut»

Dans l’interview accordé à Jotna TV, l’économiste sénégalais, Ndongo Samba Sylla, revient globalement sur l’actualité monétaire dominée par le remplacement programmé du FCFA par la nouvelle monnaie dite ECO.

Connu pour son opposition à la monnaie CFA, il commence tout d’abord par en déterminer les fondements historiques. Ensuite, à la question portant sur les principes de fonctionnement du FCFA, Ndongo Sylla en dégage quatre axes: la fixité des parités, la libre transférabilité, la garantie de convertibilité et la centralisation des réserves de change.

Relativement à la question sur l’arrivée prochaine de nouvelle monnaie de l’ECO, l’économiste trouve qu’il n’y aura au fond aucun changement structurel du système monétaire actuel. En effet, les piliers de l’accord de coopération monétaire du FCFA vont toujours demeurer en vigueur malgré l’adoption d’une nouvelle monnaie.

Face à une telle situation, Ndongo Sylla, interpellé sur les conditions et les étapes à franchir pour arriver à une politique monétaire viable, pense que l’institution d’une bonne monnaie passe nécessairement par la sortie de la France de la gouvernance monétaire des pays de la zone franc. Il trouve également que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, tel qu’il est conceptualisé actuellement, n’est pas la solution, car il s’agit d’un calque de l’Euro et surtout parce que les critères de convergence établis ne sont pas adaptés à nos économies africaines beaucoup plus volatiles.
Il pose comme préalable à l’établissement de la monnaie unique de réfléchir d’abord à la mise en place d’un fédéralisme politique et budgétaire, ainsi que la création d’un Fonds Monétaire Africain à l’image du FMI. Voici l’intégralité de cet entretien.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *