Migration irrégulière: conséquence d’une mauvaise gestion des affaires publiques

Selon Adam SMITH 《(…)l’homme a presque continuellement besoin du secours de ses semblables, et c’est en vain qu’il l’attendait de leur seule bienveillance..》.

J’ai compris dans cette assertion que tous les êtres cherchent à satisfaire leurs besoins. La différence se situe simplement au niveau de la conception et les moyens utilisés. C’est comme si c’était une proposition de marché où chacune des deux parties faisait la proposition suivante : Donnez-moi ce dont j’ai besoin, et vous aurez de moi ce dont vous avez besoin vous-mêmes !
Le malheur dans ce marchandage,il y’a une seule partie qui gagne: l’Occident.
Dans cette même optique, le Président français d’alors Jacques Chirac nous disait que « les États nont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts à préserver ».
C’est pourquoi, nous ne pouvons pas nous réfugier derrière idée que la responsabilité est ailleurs et enfin dégager la nôtre. Oui nous sommes les premiers responsables !
Si les jeunes sénégalais bravent les océans pour émigrer clandestinement vers l’Europe, qu’avons-nous proposé à cette jeunesse? Nul autre que des promesses non tenues!
Le Candidat du Benno Bokk yakar nous avait promis d’augmenter le taux d’emploi: 500 milles emplois par an.
La grande masse des jeunes qui tentent d’aller clandestinement en Europe prouve tout à fait le contraire.
Nous étions très meurtris de voir des jeunes mourir ou risquer leurs vies en prenant des pirogues, alors que nous vivons dans un pays où se concentrent presque toutes les ressources naturelles : pétrole, gaz, or, bois, phosphates, zircon…
Cette terre devrait être un Eldorado, mais nos dirigeants qui se sont succédés de l’indépendance à maintenant, ont des préoccupations autres que la satisfaction des besoins des générations présentes et futures.

En effet, le désespoir qui gagne la population juvénile est simplement la conséquence d’une mauvaise gestion de nos ressources naturelles, la malgouvernance, la non transparence dans les affaires publiques, les inégalités sociales, le absence de justice sociale, le pillage de nos ressources halieutiques, forestièresetminières.

Face à cet ensemble d’échecs, les jeunes n’ont-ils pas raison de tenter l’aventure vers l’Occident ?

Nous savons bien que l’être humain aime souvent poursuivre sa richesse, quoique ça coûte.

Le constat est saisissant: Au moment où les jeunes se jettent sans crainte dans les profondeurs des océans, des milliards de francs sont dilapidés et les médias révèlent chaque jour des scandales financiers. Que voulez vous les gens fassent? Nous sommes d’accord pour la sensibilisation, mais ne serait-il pas plus pragmatique de les former et créer les conditions et les possibilités pour eux de trouver du travail?

Nos dirigeants doivent se réveiller et penser un peu à leur peuple. Nous en avons assez de ses pertes humaines.

Ces jeunes ne veulent que du travail, ils veulent vivre dignement, aider leurs proches, réaliser simplement leurs rêves…

Offrons à ces jeunes la possibilité de vivre dans la quietude dans leur terroir ;
Transformons ce pays en Eldorado !
Si les jeunes continuent à mourir dans les eaux, cela traduit simplement que votre politique d’emploi a échoué.

Ch.Mouhamadou Mbaye,
Vice coordonnateur PASTEF Mbao.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *