Macky Sall : la grande capitulation

Le Général de l’état d’urgence s’est fait colibri aujourd’hui.

On a assisté à un discours de conjuration de l’effet Pangolin. Macky a plus tenté de sauver son régime face à la grogne que de définir un plan générique de déconfinement progressif.
L’état d’urgence est quasiment abandonné, seul subsiste un couvre-feu réaménagé qui ne sert à plus rien.

Après 2 mois, écoles, mosquées, marchés, bureaux, transport interurbain… Plus aucune restriction quasiment.

Qui va surveiller et contrôler gestes barrières et distanciation sociale?

On espérait à minima un plan de dépistage massif, un plan de quarantaine remodelé, une procédure de distribution massive de masques. On a senti un discours creux et vide, des grandiloquences littéraires, des incantations une désinvolture qui cadre mal avec la contagiosité du Covid19.

Macky a juste cédé sur toutes les pressions sociales qui risquaient de menacer son régime et son incompétence. La meilleure preuve, c’est le rétropédalage tous azimuts sur le non rapatriement des corps des immigrés. Une courbette purement électoraliste après la rebuffade de la Cour suprême.

Macky pense avoir sauvé son troisième mandat ou l’élection de son dauphin. Quelle illusion d’avoir adopté le populisme électoraliste contre la santé des sénégalais!

Macky Sall vient de promulguer la doctrine de l’immunité collective. Vivons avec le virus, les plus faibles trépasseront, mais la vie économique et sociale doit continuer.

Prions Allah pour nous sauver.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *