Litige foncier: Soulèvement de la population de Madina Wandifa contre le maire

Ces dernières années, la commune de Madina Wandifa a connu un contentieux avec l’autorité exécutive municipale de la localité, répondant au nom de Malang Seny Faty. En effet, élu en 2009, le maire a décidé de procéder au lotissement de la commune malgré une opposition de la population qui argue la violation des principes régissant le plan de lotissement, notamment celui de l’obligation d’impliquer la population.

Cette démarche a motivé la population à saisir le préfet de Bounkiline aux fins qu’il puisse se saisir de la question et d’en conclure l’illégalité. Cette saisine a semblé calmer les ardeurs du maire.

Toutefois après sa réélection en 2014, l’édile de la commune est revenu à la charge. C’est alors que la population a décidé de défier l’autorité municipale en enlevant les bornes placées pour le lotissement. Cet acte de défiance a valu l’emprisonnement de six personnes après saisine de l’autorité juridictionnelle par le maire.

L’arrestation de ces personnes, loin d’atteindre les efforts des protestataires, a plutôt motivé la mise en place du Collectif pour la défense des intérêts de la commune de Madina Wandifa.

Depuis lors, à l’initiative du Collectif, des requêtes administratives et juridictionnelles ont été introduites qui dénoncent généralement le comportement du maire, accusé d’être exclusivement mû par des intérêts personnels.

À cette fin, le collectif a saisi:

Sur le plan administratif

– l’Inspection générale de finance au motif de malversation financière et de spéculation foncière sur le domaine national

– La direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (DSCOS) aux fins de dénonciation de spéculation foncière sur le domaine national et de demande de vérification de l’autorisation de lotissement

-l’IGE au motif de spéculation foncière sur le domaine national

-l’OFNAC est également saisi pour la même raison.

Sur le plan juridictionnel

Le collectif a saisi le procureur de la région de Sedhiou en relevant le moyen de détournement de deniers publics.

Ces différentes démarches administratives et juridictionnelles sont appuyées par des manifestations pacifiques  ayant pour but d’alerter l’opinion publique nationale sur la gouvernance scandaleuse du maire de Médina Wandifa, une commune de la région de Sedhiou.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *