Libération de Guy Marius Sagna: ces questions sans réponse

Que Macky Sall ne s’attende à aucun remerciement. La liberté des citoyens est constitutionnellement garantie, ce n’est pas un privilège ; c’est même le fondement de l’existence des constitutions. GUY a fait trois mois de prison, 90 jours de privation de liberté, de travail et de vie familiale.
Des réponses claires doivent être apportées IMPÉRATIVEMENT par l’État sur cette arrestation :

Quel est le fondement pénal de cette incarcération ? Autrement dit, est ce que l’arrêté Ousmane Ngom peut légalement justifier une arrestation et pire une détention provisoire aussi longue pour une simple manifestation dans une zone interdite ?

Pourquoi et alors que tous ses codétenus sont libérés, Guy a été maintenu en prison ?
Quel est le fondement de cette libération sans jugement ? Pression de l’église ? Pression de la rue?
Est-ce que cette libération est provisoire, définitive ou Guy doit s’attendre à un procès en bonne et due forme?

Un citoyen ne peut et ne doit être libéré à cause de quelque pression, si tant est que ce qu’on lui reproche est valablement établi.

Les sénégalais doivent comprendre que la LIBERTÉ n’est pas un gadget entre les mains du Président et son ventriloque de Procureur. Ils ne peuvent pas emprisonner des gens qui ne représentent aucune menace pour la paix, nos finances et notre sécurité nationale.

Amadou BA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *