jeudi 25 juillet 2024
Actualités

Le Sénégal devient producteur de pétrole

Le Sénégal est entré dans le cercle des pays producteurs d’hydrocarbures avec l’annonce mardi par la compagnie australienne Woodside Energy du début de l’extraction de pétrole du champ de Sangomar.

« Woodside a procédé à la première extraction de pétrole du champ de Sangomar, menant à bien la livraison du premier projet pétrolier offshore du pays », a indiqué dans un communiqué la compagnie qui opère le champ avec la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen).

Le projet, dont le développement a été lancé en 2020, a nécessité environ 5 milliards de dollars d’investissements, selon la compagnie. Il vise une production de 100.000 barils par jour.

Cette première extraction de Sangomar précède l’entrée en production d’un autre projet, celui de Grand tortue/Ahmeyim (GTA), à la frontière avec la Mauritanie, développé par le Britannique BP avec l’américain Kosmos Energy, la Société mauritanienne des hydrocarbures (SMH) et Petrosen. Il devrait produire environ 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an et la production pourrait y débuter au troisième trimestre.

La production de pétrole et de gaz au Sénégal sera destinée à l’exportation et à la consommation domestique. Des revenus en milliards de dollars en sont attendus, ainsi qu’une transformation accélérée de l’économie.

« Le début de l’extraction du champ de Sangomar marque le commencement d’une nouvelle ère, non seulement pour l’industrie et l’économie de notre pays, mais surtout pour notre peuple », dit le directeur général de Petrosen Exploration et Production, Thierno Ly, dans le communiqué de Woodside.

La patronne de la compagnie australienne, Meg O’Neill, parle quant à elle de « jour historique pour le Sénégal et pour Woodside ».

Le Président Bassirou Diomaye Faye a mis à profit mardi une rencontre avec des écoliers de la banlieue de Dakar pour leur parler du début d’extraction du pétrole. « L’Etat du Sénégal a mis en place un fonds inter-générationnel. Pour votre génération et celles à venir, nous avons réservé des parts (dans les ressources tirées de l’exploitation du pétrole). Nous vous rassurons. Si vous apprenez que le Sénégal a du pétrole et du gaz, (sachez que) ses parts seront bien gérées« , a-t-il dit.

La découverte de vastes gisements de pétrole et de gaz dans l’Atlantique depuis 2014 a soulevé des espoirs considérables dans le pays pauvre. Les revenus attendus du gaz et du pétrole sont chiffrés par Petrosen à une moyenne annuelle de plus d’un milliard d’euros sur une période de trente ans.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x