La Coordination de PASTEF Kaolack dément la scission

COMMUNIQUE OFFICIEL de la coordination départementale de PASTEF Kaolack, pour apporter un démenti formel sur un article paru ce Lundi 25 Mars 2019, dans les colonnes de certains organes de presse faisant allusion d’un supposé courant dans PASTEF-Kaolack.

C’est avec une grande surprise que nous avons été saisis ce matin par des journalistes, qui voulaient savoir un peu plus sur un prétendu courant, fraîchement sorti des entrailles de notre parti et portant le nom de « PASTEF-les patriotes/Front républicain, crée le 23 Mars dernier, par les sieurs Aliou Raki Sall, Mamadou Tew, Fatou Der Diop, Tamsir Sall et Gora Diop.

D’emblée, nous comptons rappeler ici et maintenant que PASTEF ne reconnait qu’une seule et unique instance habilitée à agir et a répondre en son nom dans le département : c’est la coordination départementale de PASTEF/Kaolack, sous la houlette de son coordonnateur, Me Mbosse Sow, entouré d’une équipe dynamique et très dévouée, qui a su trouver la parfaite alchimie pour permettre au parti de faire un bond qualitativement louable, lors de la présidentielle du 24 Février passé.

C’est suite a cette très bonne santé retrouvée par le parti dans le département, que d’aucuns ont voulu faire dans la récupération en tentant de jeter l’anathème sur le parti au niveau local. Ils soufflent les braises de la discorde afin de semer la Bérézina dans nos rangs. Ils auront vite fait de déchanter, car d’autres avant eux avaient voulu suivre le même chemin tortueux, empreint de fourberie, de médisance et de lâcheté pour s’ adjuger un travail durement accompli par tous les patriotes du Saloum, a qui nous rendons un vibrant hommage pour ce travail effectué dans des conditions que seules des patriotes peuvent endurer.

Venons-en aux soi-disant sécessionnistes, qui en réalité ne sont que des affairistes, des opportunistes, dont la seule volonté de rallier les prairies luxuriantes marrons-beiges, a travers un appel subtil du pied aux responsables locaux de l’APR, a travers le mot « REPUBLICAIN » qui suit « Front », qui n’est rien d’autre que l’AFFRONT subit par le sieur Aliou Raki Sall, par ailleurs, ex permanencier du parti au niveau de Kaolack et qui a été unanimement demis de ses fonctions par le bureau départemental lors de la réunion du mercredi 20 mars 2019 et notifié le samedi 23 mars pour diverses raisons déshonorantes, que nous ne citerons pas sur ce communiqué, par respect a son âge avancé, mais aussi, a sa progéniture, qui n’a rien a voir aux agissements peu catholiques de leur pater. D’ailleurs il est le seul parmi les signataires de cette déclaration que Pastef Kaolack reconnait parmi ses militants ou sympathisants. Les autres ne sont ni membres ni sympathisants de Pastef Kaolack. On ne les connait même pas de nom.

Donc cette déclaration dont Monsieur Aliou Raky Sall est le principal instigateur n’est rien d’autres que le fruit de son mécontentement suite à la décision du bureau de la coordination départementale de PASTEF KAOLACK de mettre fin a ses fonctions de permanencier pour des raisons de confiance. On ne peut confier une permanence d’un parti politique a quelqu’un a qui on n’a pas confiance a cause de ses agissements frauduleux et malhonnêtes constatés par beaucoup de militants et sympathisants.

On lui a notifié la décision du bureau le samedi 23 mars et le dimanche 24 mars il sort sa déclaration ce qui démontre que ce monsieur est un grand farceur, un manipulateur hors paire qui n’agit que pour son propre compte.

In fine, notre cher quinte, affirme « RECONNAITRE et FELICITER » le président Macky Sall. En le faisant, ils s’érigent en porte-à-faux par rapport a la résolution unanimement prise par les 4 candidats à la dernière présidentielle dont le président Ousmane Sonko.

Sur ce, comment comprendre qu’un mouvement qui se veut membre intégrant de PASTEF puisse aller a l’encontre de la dynamique adoptée par le parti ? En bafouant, allègrement les règles qui sou tendent la discipline de parti, ils attestent avec subtilité leur volonté de se servir du parti PASTEF pour atteindre un dessein vilement orchestre, qu’est de rejoindre le parti au pouvoir l’APR.

Mais, de guerre lasse, ils finiront par se faire a l’idée selon laquelle, « le don de soi pour la patrie » ne rime pas avec escroquerie, malversation, duperie, et opportunisme.

VIVE LE SENEGAL
Vive PASTEFE-LES PATRIOTES
VIVE PASTEF-KAOLACK.
Fait a Kaolack le 25 mars 2019
LA COORDINATION DEPARTEMENTALE
Le combat continu…

Partager
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Shares