KÉPPAR GI : de citizen ly « pour discuter des sujets qui fâchent, qui tachent ou qui passent mais qui servent au finish »

Citizen Ly donne rendez-vous aux lecteurs de jotnanews tous les lundis . Avec des formules dont il a le secret, le nouvel éditorialiste de votre journal en ligne n’y va pas avec le dos de la cuillère dans ses analyses. Sans langue de bois,  il fera le tour de l’actualité sénégalaise dans un style tranchant. 

Dégustez le premier numéro de képpar gi!

 

Ça repart de plus belle ! Le Magal vécu, nous prions que les grâces divines et faveurs de cette commémoration du départ à l’exil du Sheikh nous poursuivent encore les mois et années à venir. Passé l’agenda du Magal, place à l’agenda politique.

Une actualité bouillante avec le dossier des 94milliards du TF1451/R. Que fera le procureur ? Dès lors disons qu’il ne fera que ce que l’ESTABLISHMENT lui recommandera et nous sommes tentés de le croire étant donné qu’une plainte de Ousmane SONKO sur cette affaire dort dans les tiroirs de son bureau depuis le 04 Mai 2018. Oh Dame Justice tu as divorcé avec ce pays depuis 2012! Tes enfants –liberté, citoyenneté et démocratie- se battent pour que tu regagnes le domicile conjugal avant que ton ex mari ne sombre dans la démence et le désordre. En attendant, lisons le mémorandum SONKISTIQUé mettant à nue les mensonges et incohérences contenus dans le rapport de la Commission d’enquête parle-ment-aire. Cinq poings de l’honorable député Ousmane SONKO qui battent en brèche 20 pages de mensonges et 17 mois de mauvaise foi et de manipulation des membres du gang apériste.

L’actualité c’est aussi les deux « K » du pays. L’un est conduit tout doucement vers le salon d’honneur du lifting politico-judiciaire CREI (Cour de Réhabilitation Entendue et Immortalisée) et l’autre donne rendez-vous ce lundi à 15H pour enfin parler de ce que beaucoup de sénégalais s’impatientent de savoir : Khaf opposant ou Khaf dialoguant.

Les kabbas reçus par Sory Kaba on en parle aussi ? Etrange comportement des militants et responsables apéristes qui en veulent à mort à Sory d’avoir dit ce que son employeur a dit en 2017: « Nul ne peut faire plus de 2 mandats. C’est fini pour moi ! ». Qu’est-ce qui a changé entre temps ? Ayonkpo a-t-il déplacé le curseur des désirs et volontés sur la 3ème ligne du sprint présidentiel ? Les nouvelles de la Guinée nous en diront plus.

Sous le soleil ardent du mois d’octobre, n’oublions pas de nous retrouver sous le Képpar pour discuter des sujets qui fâchent, qui tachent ou qui passent mais qui servent au finish. il y’en a à boire et à manger chez nous

CitizenLY

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *