Débattons utile!

Dans une atmosphère chargée de particules de poussière, la semaine écoulée fut riche en paroles sous le Kééppar national.

Au milieu du brouhaha, j’ai voulu demander pourquoi certains aiment entretenir la polémique sur des sujets qui, débattus peuvent servir à éclairer le peuple de Kééppar. A cet instant précis je me suis souvenu que lorsque quelqu’un entretient une polémique sur un sujet capital, c’est parce qu’il ne veut pas que les choses soient claires dans la tête de tous ou qu’il a peur qu’on découvre ce qu’il y cache. L’imposition des revenus des députés a été à l’ordre du jour.

Qu’est-ce qui a été retenu de cette politique de retenues à la source parlementaire ? Rien à part un pédant apériste et quelques têtes brûlées qui ont voulu faire mentir un expert fiscal avec 15 années à la DGID à son actif. On respire encore la poussière de leur chute du weekend.

Je trouve que le débat pourrait être autre quand on sait qu’il existe d’énormes disparités dans le traitement fiscal des rémunérations des employés de la république et les fortunes des grosses pointures de notre Kééppar national.

Les particules de poussière n’épargnent pas notre TER. Ce « joyaux » national qui nous a coûté beaucoup et continue de nous coûter cher quand on sait que sa présence indispose les populations de la banlieue qui se trouvent isolées de jour en jour. Des populations à qui je demande de s’armer de patience -s’il n’y a autre solution- car le TER ne roulera pas en fin novembre comme promis par Mountaga Sy. Bizarre, on vient de lui trouver un frère : le BRT !

Les débats ne vont cesser et ces jours à venir des sujets ne manqueront pas. Sous le Kééppar, une place sera aménagée pour discuter de la loi de finance initiale et la loi de finance rectificative. Prenez place, vous ne serez pas déçu !

Bon Mawlid 1441/2019

Citizen LY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *