Affaire des 94 milliards : L’Assemblée Nationale enfonce Mamour DIALLO

Notre assemblée nous a servi vendredi à travers cette fameuse commission parlementaire un rapport présentant les résultats de soi-disant investigations sur l’affaire des 94 milliards concernant le titre foncier 1451/R appartenant à la famille Ndiaga Ndoye. Cette commission telle une lavandière à qui on a demandé de rendre propres des habits sales a de manière vile et éhontée tenté de blanchir le sieur Mamour DIALLO et salir le sieur Meissa Ndiaye qui n’est qu’un simple exécutant parce que répondant aux instructions de son supérieur hiérarchique.

En tentant cet exercice difficile de blanchiment des actes de Mamour Diallo et compagnie, la commission n’a fait au contraire que l’enfoncer. Suivez bien:

1.Mamour Diallo utilise du faux en citant un décret d’expropriation de la société *SAIM indépendance* en lieu et place d’un décret d’expropriation de la famille Ndoye qui n’existe pas en réalité. Les actes d’acquiescement sont donc faux parce qu’établi sur la base d’un faux.

2. La créance n’existe pas parce que la famille Ndoye n’a jamais été expropriée. Seul un décret peut attester de cela.

3. Seul le tribunal peut homologuer un acte de cession de créance. Ce qui n’a jamais été fait. Tahirou Sarr a été débouté à deux reprises par le tribunal en première et deuxième instance en tant qu’intermédiaire.

4. L’indemnisation devait se faire sur la base des 121 hecrares, les faux acquiescements montrent que c’est sur la base de 256 hectares. *Gravissime*

5. Le mètre carré dans cette zone est évalué à 25 000 frs, les faux acquiescements l’évaluent à 37 000 frs. *Incroyable*!
Malgré tout cela la commission nous dit que SEULS 3 milliards ont été payés en montrant que cela est dérisoire. Mon DIEU! Tout est fait sur la base du faux dans cette histoire et l’AssembléeP a cherché vainement à blanchir ces bandits à col blanc et autres affairistes.

L’histoire retiendra que l’Assemblée Nationale a été complice d’un détournement de l’argent du contribuable sénégalais qui pouvait régler d’énormes problèmes auxquels le pays fait face. Nous attendons que le doyen de juge éclaire définitivement la lanterne des sénégalais et que les fautifs soient sanctionnés. Nous attendons toujours la plainte de Mamour Diallo parce qu’elle permettra aux sénégalais de se faire une religion claire de ceux qui nous dirigent.

Un mensonge restera toujours un mensonge!

Abass FALL

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *