[Aar Li Nu Bokk] – Une mobilisation réussie parsemée d’arrestations

La plateforme « Aar Li Nu Bokk » créée après la publication de l’enquête de la BBC sur les contrats signés par le Sénégal avec la société Petro Tim, avait décidé de maintenir son rassemblement, malgré l’interdiction du préfet de Dakar, pour exiger la lumière sur l’affaire Petro Tim.

Vendredi après-midi, des dizaines de policiers antiémeutes étaient déployés sur la Place de la nation, pour empêcher le rassemblement.

Les manifestants ont tenté d’accéder sur le site prévu pour le rassemblement. Ils ont joué au chat et à la souris avec les forces de sécurité et ont tenté d’accéder à la Place de la nation, d’y pénétrer par tous les moyens.

Auparavant, dans un communiqué, pour interdire la manifestation, le Prefet a invoqué « des menaces réelles de troubles à l’ordre public« , une « incitation à la violence à travers des propos irrévérencieux » et des « risques d’infiltration d’individus malintentionnés« .

Sur le terrain, plusieurs personnes, dont il est difficile de connaître le nombre exact, ont été interpellées. Certains viennent d’etre liberés, parmi lesquels Aliou SANE coordonnateur du Mouvement Y EN A MARRE.

Une mobilisation jugée réussie par les principaux leaders malgré l’interdiction et le déploiement gigantesque des forces de l’ordre.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *