Nul n’arrive à perturber leur sommeil (Par Abib DIOP)

Eh oui « on » aura tout tenté pour les réveiller avec des actions stimulantes et d’un bruit assourdissant, mais rien n’y fit!

1)quelques décharges électriques: le 26 Novembre 2019, « on »leur annonce une hausse de 6 à 10% du prix de l’électricité, effective à compter du 1er Décembre 2019, tout en leur précisant ironiquement que cela ne concernerait que les ménages qui ont une facture de plus de 7000fcfa par mois. Néanmoins « on »a pris le temps de leur justifier cette mesure par l’augmentation du prix du baril du pétrole qui est à 58,20 dollars US.

Mesure contradictoire car au mois de Septembre 2019, le baril a atteint les 62 dollars US pour dégringoler à 52 dollars US en Octobre 2019.

2) apeurés et muselés: dans notre maison commune, « on »décide et fixe les règles du jeu sans concertation ou consensus et châtiment leur sera infligé s’ils s’opposent à nos désirs! Pour couronner le tout, « on » a créé une loi qui s’abattrait sur quiconque voudrait « nous » offenser! Puissants mortels que nous sommes!

Auparavant pour mieux les berner, « on » leur faisait croire via notre bail qu’ils avaient la liberté d’opinion et d’expression (article 8) et même la liberté d’opposition (article 58). On a embastillé les plus récalcitrants pour apeurer la troupe restante et la rendre docile! Que ce fut un succès!

3) « On » confisque leurs maigres ressources et les revend sans aucun respect des règles de transparence, pourtant stipulées dans notre bail. Ils continuent à dormir

4) 20% de leurs enfants souffrent de malnutrition aiguë! Silence ils dorment !

5) Leur niveau d’endettement passe de 60,6% en 2017 à 64,5% en 2018 s’expliquant par l’émission d’euro obligation qu’on a faite à leurs noms, pour mobiliser 2,2 milliards d’euros! Était ce nécessaire ? La source de financement était elle efficace? Pour des investissements rentables? Eh non, « on » a utilisé une bonne partie pour éponger d’autres dettes! Après tout ils ne sont pas regardants sur nos actions, ils continuent à dormir et dans la journée c’est la somnolence diurne permanente! Les « endormis » ont toujours tort!

6) « On » réduit leur pouvoir d’achat: oui on arrête pas en si bon chemin! La voie est libre, profitons-en! « On »augmente les taxes douanières avec impacts directs sur les commerçants et consommateurs, rien n’y fit ils dorment profondément!

Finalement c’est eux qui « nous » torturent psychologiquement, parce que toutes nos actions pour les réveiller sont restées vaines! Ils restent passifs et indifférents à tout!

Qui sont ses dormeurs? Qui peut perturber leur sommeil ? En réalité dois je substituer dormir par survivre?
Je fais exprès de répéter le « On » et à vous de l’identifier
Entre « on » et « eux les dormeurs » c’est une longue histoire!

Oups je vais dormir et vous reviens

Abib Diop, Ingénieur procédés industriels et Spécialiste en Stratégie d’entreprise

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *