Nous ne sommes plus en 1962(Par Marietou Gueye MAIGA)

Les mêmes pratiques utilisées pour combattre Mamadou Dia ne passeront pas pour écarter Ousmane Sonko .
Dans un article extrait de l’autobiographie de Mamadou Dia , Le Maodo affirme :
 »J’aurais pu également évoquer toute la stratégie déployée alors pour créer la suspicion, voire l’hostilité des milieux religieux envers moi. On avait convaincu le Calife que la politique de création et de vulgarisation des champs collectifs de mon gouvernement visait la destruction des « champs-du-mercredi » ou « toolu alarba »- cette expression prometteuse du travaillisme mouride. »
La vision des champs collectifs de Mamadou Dia est la même que les VAP de Ousmane SONKO !





C’est une dynamique que j’encourage pour sa réussite, pour une souveraineté alimentaire .
Nous avons besoin de leaders politiques qui rassurent et qui redonnent espoir à leurs peuples et SONKO en est un !
Il est passé de l’OVNI politique à l’astre politique .
Nous allons le défendre , nous allons le sécuriser ; il ne finira pas comme Thomas Sankara ,ni comme Mamadou Dia .
L’histoire s’est jouée d’abord comme un drame avec Mamadou Dia mais elle se répète comme une comédie sur la diabolisation de Ousmane Sonko .
Le temps est venu que notre maturité s’affirme, et elle s’affirmera sous la forme d’une révolution.

La révolution n’est pas une question de temps, ni d’armes à feu, ni de moyens financiers, mais la révolution est un choix. Et le choix c’est Ousmane Sonko !

Mme Marietou Gueye MAIGA ,
Plénipotentiaire de Union Pour un Mouvement d’Avenir (UMA)
Membre de la Coalition JOTNA




Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *