Les priorités du nouveau patron de la Gendarmerie : l’insécurité routière et la criminalité transfrontalière

Le général de division Jean-Baptiste Tine est le nouveau Haut commandant de la Gendarmerie et directeur de la justice militaire. Il remplace le général Cheikh Sène, qui est parti à la retraite.

Installé dans ses nouvelles fonctions, en présence du ministre des Forces armées Sidiki Kaba, le nouveau patron de la Gendarmerie s’est donné comme priorité de relever les défis liés à la menace terroriste, à l’insécurité routière et la criminalité transfrontalière.

Des réponses diligentes et appropriées doivent être apportées aux nombreux défis liés à la sécurité, au vol de bétail, aux violences faites aux personnes vulnérables, au le trafic de drogue, à l’agression contre l’environnement…

La prévention et l’anticipation seront privilégiées dans les actions de la Gendarmerie, en prenant en compte les changements de paradigmes observés en matière de sécurité. Un plan stratégique a été mis en œuvre durant la période 2017-2019 pour améliorer la performance de la Gendarmerie. Une évaluation de ce plan sera faite pour tirer profit de ses avantages, en déceler les insuffisances et aller vers un nouveau plan.

Travailler au succès de la Gendarmerie nationale et de garantir sa fidélité aux institutions, idéaux et valeurs de la République, telles sont les promesses de Jean-Baptiste Tine.

JotnaNews

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *