Les avocats du diable (Par Pape Bacary Diatta Mané)

<Ce n’est rien d’autre que le produit de l’acharnement d’un régime aux abois>

L’intelligence doit toujours guider les hommes et non leur instinct. L’intellect canalise les énergies vitales de l’homme et l’empêche de déborder, d’outrepasser les limites sagement fixées. La faculté intellectuelle a une fonction majeure dans l’édification de la personnalité.

Comme à chacune de ses sorties, l’honorable député et patriote Ousmane Sonko met bas les masques et nous permet de savoir qui est qui, qui croit en quoi, dans cette galaxie nébuleuse composée d’anciens premiers ministres, de soi disant intellectuels, de personnes qui vivent uniquement de la politique, de chasseurs de primes etc.

Les acharnements contre l’honnête citoyen et député Ousmane Sonko, après son discours, ne sont rien d’autre que l’attitude d’un pouvoir conscient que le peuple lui a tourné le dos, au profit des patriotes, avec à leur tête le député du peuple. Le régime a ainsi décidé de sortir le croc de ses chiens pour aboyer derrière Ousmane sonko et les patriotes.

Mais au bout du compte, on ne peut pas et ne doit pas en vouloir aux valets du régime. Ils n’ont pas le choix, ils y sont obligés. C’est leur gagne pain. Ce sont des gens qui ont déjà vendu leur dignité et liberté moyennant de l’argent. Ils sont ainsi dressés pour faire le sale boulot, pour s’attaquer au président Ousmane Sonko et ses militants. Ils veulent se donner l’importance qu’ils n’ont pas.

Les patriotes ne vont pas se laisser distraire par ces soi-disant intellectuels, anciens premiers ministres et chasseurs de primes.
Que reprochent-ils au député Ousmane Sonko? Rien, si ce n’est d’être dans son rôle de député du peuple. Il a éclairé les sénégalais sur les magouilles du régime et de leur suppôt. Il a dénoncé un régime qui se cache derrière la covid 19 pour mener des forfaitures digne de la mafia sicilienne. Il a le souci de préserver la démocratie.

Pourtant, lui même Ousmane Sonko, nous avait prévenu que le régime de Macky Sall n’allait pas tarder à lui envoyer des fantoches pour l’attaquer de toute part. Face à la volonté des sénégalais déterminés à mettre fin pacifiquement au régime des prédateurs, le pouvoir en place n’a pas d’autres choix que de recourir à des méthodes dignes des dictateurs.

Vive le Sénégal. Vive la démocratie. Vive Ousmane Sonko et les patriotes.

Pape Bacary diatta Mané
Membre du Secrétariat National à la Communication PASTEF

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *