Disparition du FCFA : Macky Sall, bandit manchot du casino et fossoyeur de la démocratie

Comment deux Présidents étrangers, Ouattara et Macron apprennent au Sénégalais la disparition de leur monnaie, devant le silence complice de Macky Sall et l’ignorance totale des représentants du Peuple, nos braves députés.

Et au delà des querelles scientifiques d’économistes, il n’y a pas quelque chose de choquant pour la démocratie et d’humiliant et de méprisant pour les citoyens que nous sommes?

Pourquoi Macky Sall agit-il ainsi en Jupiter pour se comporter vis à vis des sénégalais avec autant de mépris sur cette question si essentielle que la monnaie ?

Macron oserait il changer l’Euro sans un référendum préalable en France?

À quoi nous sert l’Assemblée nationale finalement ? Ne faudrait-il pas la brûler et laisser Macky Sall conduire seul et souverainement le destin du Sénégal sans toutes ces Institutions d’équilibre et de contrôle ?

La souveraineté nationale appartient au Peuple nous dit notre constitution. Mais se limite elle cette souveraineté à élire un Président et être dépossédé de toutes prérogatives par la suite?

Le maçon, la poissonnière, les commerçants, les paysans, les enseignants, les étudiants, les chefs d’entreprise n’ont ils pas le droit de connaître les conséquences importantes du changement de monnaie ?

Macky Sall n’aurait il pas dû les informer et en discuter avec toutes les couches de la population ?

Pourquoi nous citoyens le laissons ainsi faire, jouer à la roulette russe avec l’avenir des générations, fouler aux pieds nos libertés et nos droits?

Où sont les intellectuels et Chefs religieux, qui seuls peuvent arrêter Macky dans sa gestion solitaire et brutale du Sénégal ? Nos Khalifs généraux chez qui Macky se précipite pour solliciter sa réélection, les a t il informés de cette décision qui impactera lourdement les 15 millions de sénégalais?

Définitivement, les Sénégalais ont voté pour un Président mais ont élu un monarque, un roi suprême. Avec une telle passivité et indifférence des citoyens face aux enjeux cruciaux de notre nation, seules les chaînes physiques de l’esclavage ont disparu, mais l’esprit de soumission est resté intact.

Engageons la résistance, informons nos concitoyens, les chefs religieux, exigeons le débat démocratique sur le FCFA. Le destin du Sénégal est plus important que la régence éphémère de Macky Sall, l’olibruis de la France-Afrique. Ne le laissons pas vendre notre pays à la criée. Résistons !!!

Amadou BA

 
 
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *