Décès de Amath Dansokho : un concert d’hommages

Le décès de l’ancien ministre d’État d’Amath Dansokho a eu une onde de résonance au Sénégal et dans toute l’Afrique. Plusieurs personnalités, ont pris part dimanche, à l’Hôpital Principal de Dakar, à la cérémonie de levée du corps. Des membres de la famille et des amis du défunt, des ministres, des élus, des représentants d’organisations syndicales et de la société civile ainsi que des guides religieux ont aussi participé à cette cérémonie.

Amath Dansokho est une figure majeure de la vie politique sénégalaise. Il a été membre du Parti africain de l’indépendance (PAI) qui fut la première formation communiste des colonies françaises d’Afrique noire, avant d’en démissionner pour créer avec d’autres camarades le Parti de l’indépendance et du travail (PIT). Il a été un opposant farouche aux présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. C’est pour défendre un idéal communiste de justice et d’égalité qu’il embrassera une activité de syndicaliste puis entrera en politique.

Amath Dansokho a été plusieurs fois emprisonné et a connu pendant de nombreuses années l’exil sous le président Senghor, séjournant dans des pays africains et des pays de l’ex-bloc de l’Est. Il s’est également opposé aux présidents Diouf et Wade, qui l’ont d’abord nommé ministre, avant de le limoger après ses critiques contre leur gestion.

Le Président Macky Sall a salué « un grand combattant de la liberté, de la démocratie et du progrès des peuples ». Le président de la République de Guinée, Alpha Condé lui a rendu hommage en déclarant qu’il était pour lui «  un ami fidèle et sincère » et qu’il « admire son engagement, son désintéressement et sa familiarité ». Le Président Abdoulaye Wade a rendu un vibrant hommage à son ami en déclarant:  « Il a incontestablement défendu les intérêts du Sénégal, même si nous n’avions pas les mêmes convictions politiques. Toute sa vie durant, il aura été de tous les combats pour promouvoir la justice sociale et l’épanouissement du peuple sénégalais. Il est de cette race d’homme dont l’action reste incontestablement inscrite dans les annales de l’histoire politique du Sénégal, tant son engagement pour le triomphe des causes populaires était ardent. Je retiendrai surtout de lui le courage des idées mais aussi son désintéressement. »

Des personnalités de la vie politique et de la société civile, comme Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Alioune Tine, Abdoul Mbaye ont salué un homme dont on ne peut jamais douter de la sincérité de son engagement pour la patrie, qui a été de toutes les luttes pour la démocratie et les libertés fondamentales, un grand patriote qui, pendant toute sa vie a été au service du Sénégal et de l’Afrique, un homme qui recherchait le meilleur pour ses compatriotes.

Abdou SONKO

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *