Alerte environnementale réussie, mais…

Paix sur vous

L’alerte sur sur les déchets biomédicaux a donné un résultat intéressant pour ce qui est des alentours de l’hôpital le Dantec paraît-il. La Directrice des établissements de santé s’est rendu sur les lieux, un nettoiement à été fait et une promesse de changer l’incinérateur par un banalisateur qui ne pollue pas tenue.

Une première observation est que nombre de nos responsables publics se vautrent dans leurs bureaux et ne voient pas ce qui est à l’extérieur. C’était le cas avec la piscine olympique ou j’avais du mal à m’expliquer l’accumulation des ordures et la dégradation du cadre de vie à l’intérieur.

Et dans ce cadre, le président de la république qui nomme à ces postes et les ministres de tutelle devrait tirer profit de ces alertes pour demander des comptes aux responsables publics. C’est un tel état d’esprit qui peut faire avancer la gouvernance environnementale qui est dans un piteux état au Sénégal.

Pour revenir aux déchets biomédicaux, et comme l’a dit la Directrice des établissements de santé, un défi va être le maintien de la propreté et un autre, le plus important d’ailleurs : la conception et la mise en œuvre d’un programme national de gestion des déchets biomédicaux.

En tout cas, félicitation aux activistes pour l’environnement comme Ryad qui ont sonné l’alerte. Il faut continuer.

Le défi pour un activiste pour l’environnement, c’est de rester un activiste pour l’environnement tout simplement, côté éthique de la démarche, je veux dire : alerter et mobiliser sur la base de faits, éviter la surenchère, ne rien instrumentaliser, et ne pas être en conflit d’intérêt avec les causes défendues.
wa Salam.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *