Affaire des 94 milliards : pourquoi maître El Hadji Diouf, Yerim, Mouth Bann et Madiambal s’agitent?

Dans cette affaire, les gens n’ont pas bien remarqué la tortuosité intellectuelle et morale des défenseurs de Mamour Diallo. Ils ne disent nullement que Mamour Diallo n’est pas coupable, mais que Sonko a voulu profiter de la situation en politisant l’affaire pour en tirer le maximum de fric avec son cabinet de fiscalité.

Autrement, si Mamour Diallo n’est pas coupable, pourquoi Macky Sall l’a viré des Impôts ? Il est affecté dans quel nouveau service ? Perçoit il toujours un salaire? Voilà de bonnes investigations journalistiques.

Cette même forfanterie anime la Commission d’enquête parlementaire qui lave à grande eau politique Mamour Diallo, mais préconise une refonte totale et générale des procédures d’expropriation qui sont un nid fécond de corruption et de détournement de deniers publics.

Sous Macky, les mis en cause sont tous innocents, mais sont virés de leur poste: Mbaye Podac, Aliou Sall de la Caisse de dépôt entre autres.

Maître El Hadji Diouf et les autres pourfendeurs de Sonko savent une chose, que l’affaire Mamour Diallo est une nébuleuse dont les éclaboussures pourraient tacher les ambitions présidentielles de plusieurs hautes personnalités de plusieurs Administrations dont celles des finances. On se souvient tous de la colère se Amadou Bâ, alors ministre des finances, lorsque Mamour Diallo a laissé entendre qu’il n’a pas pu agir sans l’aval de ses supérieurs hiérarchiques dans ce dossier des 94 milliards.

D’une gravité politique absolue, le Régime de Macky essaie de l’enterrer au plus vite, et tous les vautours qui tournoient autour du cadavre politique de Mamour Diallo veulent leur part du gâteau des 94 milliards.

Mamour Diallo n’est pas aussi riche que Crésus, mais ceux qui connaissent son Château à Louga et la mosquée qu’il a construite à l’intérieur, vous diront qu’il est aussi fortuné que l’ancien Roi des Indes.
L’ofnac n’a qu’à se déplacer là-bas pour s’enquérir aussi des vergers de Aly Ngouille, le botaniste qui est le nouveau gourou des activistes-influenceurs des Réseaux sociaux.

Le Procureur n’a qu’à se saisir et mettre en prison Sonko, s’il est coupable de quelques manquements. Ces divertissements mediatico-judiciaires nous éloignent du combat en faveur des nos ressources. Focus sur le scandale Timis Aliou Sall et l’attribution de nouvelles licences par Macky en Octobre.

Amadou Ba

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *