Affaire de la fille de Mame Makhtar Guèye : La communication de la Police pointée du doigt

L’affaire a défrayé la chronique durant tout le week-end du 15 février 2020. Fatou Binetou Guèye, la fille de Mame Mactar Guèye, a été portée disparue depuis le vendredi 14 février. Son père alerte la presse et saisit la police. La jeune fille est retrouvée le lendemain samedi soir.

La sortie du lieutenant Ndiassé Ndioum dans laquelle il affirme que « la fille de Mame Makhtar Guèye a été retrouvée dans une auberge avec son amant », a suscité de nombreuses réactions de personnalités politiques et médiatiques. Cette sortie a eu lieu alos même que les auditions n’étaient pas encore terminées.

Seydi Gassama, le directeur d’Amnesty Sénégal a tenu à rappeler les responsabilités de la police et de la presse «A part, bien sûr, l’âge de la fille de Mame Makhtar Guèye, la police, la gendarmerie et la presse doivent toutes revoir leur manière de travailler. La présomption d’innocence et le respect de la vie privée doivent être mis en avant», déclare-t-il sur Twitter.

Moustapha Diakhaté, ancien parlementaire, apporte son soutien à Mame Mactar Guèye, à sa famille et à l’Ong Jamra. Il s’insurge contre la sortie du Lieutenant Ndiassé Dioum, chargé des relations publiques de la Police, et demande en substance le limogeage de ce dernier. « Le maintien au bureau des relations publiques de la police du Lieutenant Ndiassé Dioum serait une grave entorse à la Gouvernance vertueuse et représenterait une menace sur la crédibilité de la prestigieuse police sénégalaise. La violation du secret de l’instruction est une faute impardonnable pour un responsable de ce niveau de la hiérarchie policière », écrit-il sur sa page Facebook.

L’ancien commissaire de police Boubacar Sadio a aussi fustigé la communication de la police dans cette affaire : « On n’aurait pu ne pas aller jusqu’au bout de ces détails là. D’après les informations que j’ai eues, elle passait son temps à dormir. On ne sait pas dans quelle condition la fille a été retrouvée dans cette auberge. On ne sait pas si elle a été droguée. En tout cas, la déclaration de la police est maladroite, car elle altère le combat que son père est train de mener contre les lobbies homosexuels, les trafiquants de drogue et la dépravation des mœurs au Sénégal », a-t-il déclaré sur la Rfm.

Le père et la quasi-totalité de l’opinion se posent des questions sur la précipitation suspecte du chargé de la communication de la police nationale. Un soupçon de conspiration légitime contre Mame Makhtar Guèye réputé au Sénégal pour son combat contre les LGBT et la dépravation des mœurs, surtout quand on sait qu’il a déjà été la cible d’attaques et de menaces sur les Réseaux sociaux.

JotnaNews

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *