Activer la diplomatie pour obtenir des moyens d’urgence

Macky Sall devrait solliciter la Chine pour un appui financier exceptionnel. Faut pas oublier qu’elle est la seule à disposer de réserves suffisantes et qu’elle est la RESPONSABLE UNIQUE, même involontaire, de ce rififi sanitaire (mais faut pas le lui dire MDR).
Cet appui financier au Sénégal sera un bon point pour son offensive diplomatique post coronavirus.

Une autre proposition, c’est de convoquer une réunion d’urgence de la BECEAO pour l’inciter à débloquer des moyens et instruments de soutien de la Zone UMOA.

Une troisième proposition, c’est de porter la situation de l’Afrique à l’ONU pour une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité. N’oublions pas que, même pour la France de Macron, le coronavirus est un ENNEMI à qui on déclare la guerre.

Cela pourra être l’amorce d’une initiative internationale forte pour une implication massive et rapide de la Banque mondiale et du FMI.
Tous les États vont être sous tension financière, budgétaire et sociale avec ce coronavirus. Les initiatives individuelles sont non seulement coûteuses, mais inutiles à cause des déplacements et des modes de contamination transfrontaliers du virus.

Un SOMMET MONDIAL D’URGENCE de lutte contre le Coronavirus n’est pas un luxe, mais une question de Survie. Le Conseil de sécurité a intérêt a invoquer le Chapitre 7 pour dégager les moyens juridiques et financiers d’une réponse rapide et concertée. Quand les stocks alimentaires feront sérieusement défaut, des États pourraient s’effondrer durablement.

PS: l’Apr nous demande de trouver des solutions au lieu de verser dans la critique facile. En voilà une, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, ce sont des propositions.

Amadou BA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *