Seynabou, le décret divin a décidé que nous allons devoir continuer le combat sans toi, mais tu seras dans nos coeurs

« On ne prend pas rendez-vous avec le destin. Le destin empoigne qui il veut, quand il veut. Dans le sens de vos désirs, il vous apporte la plénitude. Mais le plus souvent, il déséquilibre et heurte. Alors, on subit. » M. BA

Seynabou, notre peine est immense. Ton départ est un choc pour nous et surtout une grande perte pour Pastef, pour le Sénégal et pour les causes communes.

Il est de tradition que la mort nous commande de dire tout le bien que nous pensons de la personne disparue quitte à lui en trouver quelques-unes pour des raisons que l’on peut comprendre sans grande difficulté. En pareille circonstance, la décence et la magnanimité sont de mise mais je ne souhaite pas inscrire mes propos dans cet ordre d’idées car ceux-ci sont sincères et l’unanimité des témoignages en constitue une preuve mais surtout parce que des qualités tu en as en abondance.

Seynabou, nous tentons laborieusement de dire qui tu étais avec la certitude qu’aucun de nous ne saurait trouver les mots justes pour décrire fidèlement les qualités qui étaient les siennes tant celles-ci étaient exceptionnelles.

Seynabou, exceptionnelle tu l’étais ! Combattante infatigable pour un idéal de justice avec une indignation permanente, un rejet épidermique et viscéral de toute situation d’injustice. Tu n’a jamais pu accepter l’irresponsabilité de nos élites, l’insouciance de nos gouvernants encore moins le cynisme de nos dirigeants.

Seynabou, ta générosité singulière démontre à suffisance que tu étais d’une grandeur d’âme comme il en existe presque plus. Et cela, je l’ai senti depuis notre première collaboration dans le cadre d’un projet pour la campagne électorale où ta sincérité, ta franchise, ton engagement, ta disponibilité et surtout cette pureté que tu dégageais m’avaient littéralement ébahi et donné foi en Pastef.

Seynabou, de la politique tu en avais une noble vision car chez toi c’est la conception aristotélicienne qui prévalait, celle qui est porteuse de sens. Tu ne pouvais pas admettre que les intérêts particuliers et égoïstes soient au-dessus de l’intérêt général et pour briser les chaines de la servitude, participer à la libération et à l’épanouissement de tous les hommes tu te donnais sans compter.

Seynabou, tu as toujours vécu en harmonie avec tes principes et c’est pourquoi aujourd’hui tu pars la tête haute. Tu n’avais qu’une seule obsession : servir les autres au mieux. Tu n’as jamais succombé à la tentation des maux de notre époque qui ont pour nom : indifférence, lâcheté, individualisme et cynisme.

Seynabou, tu étais clairement pour nous un modèle à suivre et maintenant par la force des choses tu deviens un exemple, une référence. Dire que ton sourire, ton humour qui permettaient des moments récréatifs dans ce combat ardu, cette chaleur humaine que tu dégageais, cet optimisme que tu transmettais ne vont pas nous manquer serait mentir mais nous pourrons dire que cette flamme qui émanait en toi va nous servir de lumière pour éclairer notre chemin.

Seynabou, notre seule obsession est, demain quand nous te rejoindrons, de pouvoir te dire que nous n’avons pas trahi ton combat. Le propos coranique est sans ambiguïté « Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun » (Certes nous appartenons à Allah, et c’est vers Lui que nous retournerons.), nous prions qu’Allah vers qui tu es retournée de t’accueillir dans son vaste paradis.

Ibrahima Traoré

Partager

4 commentaires

  1. MOJIP/Pikine
    présente toutes ses sincères condoléances à la famille éplorée et à tous les patriotes .
    Sophie Mbaye coordonnatrice MOJIP/Pikine

  2. Pastef guediawaye par ma voix présente ses sincères condoléances à sa tête le coordonnateur Mr Alpha Bâ
    Que la terre lui soit légère

  3. Que la Terre te soit légère et qu’Allah SWT t’accueille dans Firdaws ! Toutes nos condoléances à ta famille éplorée, à tous tes proches ainsi qu’à tes frères et sœurs dans Pastef que nous sommes…
    François Ba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *