PASTEF à l’épreuve de la parole donnée désacralisée

Quand c’est le peuple qui vous porte au pinacle, son avis compte. Mais une fois arrivée, c’est le « moi » qui compte. Assez !

Pas plus tard qu’hier, nous rappelions à Aliou Sow ce qu’il aimait dire à haute voix pour montrer que c’est un homme droit dans ses bottes « Allah n’aime pas le mensonge ! » Car il s’est dédit ! Et n’oublions pas que si Ousmane SONKO est entré dans le cœur des Sénégalais, c’est parce qu’il nous a vendus sa constance, son intégrité, sa probité intellectuelle et morale. Et c’est seulement sur cette base que nous qui le suivons devrions nous inscrire.

Dans notre Programme Jotna 2019, l’engagement pris par le Président Ousmane Sonko d’interdire tout cumul de mandats a renforcé l’adhésion populaire à sa cause. Car il s’agit d’abord d’une promesse de rupture avec une pratique qui a fini de montrer ses limites de concentration de trop de pouvoirs chez un homme. Pourquoi une décision si salutaire car pouvant empêcher de perdre bien des hommes politiques et qui a retenu l’attention du peuple devrait-elle s’estomper dans la rédaction du programme de 2024 ? C’est aussi ce pourquoi on nous a fait confiance. La force, c’est le peuple et le Président Ousmane Sonko a toujours dit qu’il confie sa vie au peuple sénégalais. Et le peuple dit 𝗡𝗢𝗡 𝗔𝗨 𝗖𝗨𝗠𝗨𝗟!

Il y a de quoi s’inquiéter aujourd’hui si les porteurs du projet, à quelques pas de l’horizon 2024, montrent leur soif de pouvoir au point de cumuler deux postes de responsabilité et de s’en justifier par des arguties du genre ( ce n’est pas écrit dans notre règlement intérieur, je vais voir au moment venu comme si c’était un jeu). Or, un règlement intérieur est fait pour régler le fonctionnement du parti en interne (entre membres) et les engagements programmatiques nous lient au peuple, et ces derniers sont au-dessus de tout autre texte. Ceci démontre que loin de nous battre pour le peuple, nous sommes là pour servir nos intérêts. Il faut oser le dire !

Nous osons le dénoncer car des gens comme nous étions allés à la rencontre des populations pour leur parler de nos propositions. Nous avons milité pour créer des leaders locaux capables de réaliser nos programmes de développement locaux. Sur un plateau de WALF TV Birame Soulèye Diop a promis de se battre pour les Thiessois sans faire des calculs politiciens en étant Maire, et en choisissant de le rester.

Quant au Maire-Député Cheikh Aliou Bèye, nous tenons à vous dire que même si les avantages de laisser la mairie iraient à d’autres, ce n’est pas une raison pour maintenir deux postes en se targuant fièrement et publiquement de ne pas en relâcher un seul. Ce faisant, vous mettez de côté la confiance du peuple.
Alors pourquoi serait-il difficile de manquer à sa parole ? De surfer sur les mots au moment de choisir un seul poste ?

Pour rappel, la décision de PASTEF d’entrer dans une coalition, en l’occurrence la coalition YEWWI ainsi plus tard de s’allier avec WALLU était une décision stratégique, qui certes n’avait pas convaincu grand monde au départ, mais qui à l’issue des élections législatives a su démontrer toute sa pertinence. Car ce duo de choc a su imposer la cohabitation au régime machiavélique. Si nous ne nous étions pas retrouvés dans cette coalition, nous ne pourrions imposer notre force à l’hémicycle. Mais cette alliance ne doit pas être la porte d’entrée à des combinés qui doivent nous permettre de nous cacher derrière la thèse « il faut utiliser tous les moyens pour battre Macky SALL » en nous reniant.

Nous ne sommes pas et ne serons pas des suiveurs ou des laudateurs d’amis dans le tort. Pas de cumul de mandats électifs, qui sape le viatique du parti PASTEF et qui est la porte d’entrée à des pratiques malsaines de la politique dont nous nous étions proposés d’éteindre la perfidie. Perfidie car c’est la marque de l’hypertrophie du pouvoir.

Si nous l’acceptons, c’est que nous devrions nous taire désormais sur les mêmes actions de nos gouvernants. Car finalement, nous serions pareils. NOUS, qui prêchons le sens moral à qui veut bien l’entendre.
ABDOUL AHAD NDIAYE

#LAT
#Focus2024

3 commentaires

  1. Bonjour cher patriotes mon souhait est de ne pas décevoir les sénégalais qui ont espoirs en nous travaillons pour le peuple ensemble pour la victoire inchalla

  2. Diadieuf Diadieuf patriote. Très pertinent.

  3. Très bon rappel , c’est impératif de respecter les promesses et chartes Pastef . sympathisants et partisans font la force de Pastef alors n’écoutez pas les gens qui encourage le cumul.
    Le charme de Pastef c’est de nous avoir montrer que la rupture du système c’est possible.A bon entendeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.