Lettre Ouverte à Monsieur le Président de la République.(Par Youssoupha Ndiaye)

Les cailcédrats de la commune de Sedhiou sont en train d’être systématiquement abattus.

Monsieur le Président de la République,

Nous sommes vraiment inquiets,

Les cailcédrats de la Commune de Sedhiou sont en train d’être systématiquement abattus.

Alors que depuis plusieurs années les efforts conjugués des pouvoirs publics et de l’ensemble des partenaires, notamment associatifs que nous représentons, ont permis une longue et progressive reconquête de ce patrimoine historique irremplaçable, une décision récente de votre gouvernement à travers la préfecture vient de remettre en cause brutalement et de manière unilatérale, cet acquis environnemental essentiel.

Par cette décision d’éliminer les cailcédrats dans la commune de Sedhiou, le préfet met clairement notre écosystème en danger, et tourne le dos délibérément aux engagements que le gouvernement a lui‐même pris vis‐à‐vis de la restauration des écosystèmes une thématique lancée cette année par l’organisation des nations unies pour l’environnement et soutenu par l’ensemble des pays membres dont le Sénégal en fait parti.

Non seulement, l’objectif affiché par l’organisation des nations unies pour l’environnement c’est à dire d’intensifier la restauration des écosystèmes dégradés et détruits à l’échelle mondiale est en cours, cette  décision est  de nature à compromettre l’atteinte de cet objectif pour la prochaine échéance de 2022. Elle menace significativement et durablement le maintien des acquis environnementaux si difficilement et chèrement obtenus ces dernières années.

Cette décision est  de nature à réduire encore et à accélérer la chute abyssale de la biodiversité de la commune de Sedhiou, alors même qu’on prétend la freiner, voire l’arrêter grâce, au projet Sedhiou Ville Verte (S2V) mis en place part Green Sedhiou en collaboration avec JVE Sénégal (Jeunes Volontaires du Sénégal) et soutenu par la municipalité.

A l’heure où le réchauffement climatique bat son plein, nous sommes au regret de constater que le préfet prend une décision qui démontre toute son ignorance du défi que représente ce fléau et l’urgence climatique que vit notre planète. Les autorités locales se penchent sur la sécurité publique pour justifier les abattages des cailcédrats. Cette démarche est loin d’être fondée. Force est de constater que pour la sécurité publique, l’arbre en général et le caïlcédrat en particulier protège plus les citoyens que l’administration  qui se faufile sur sa direction de la protection civile. Nous considérons que la référence à la sécurité des habitants est une imposture. Cette minéralisation des espaces urbains est un déni du réchauffement climatique et des impacts socio-sanitaires et économiques engendrés.

Pour rappel, ces caïlcédrats jouent un rôle très important en absorbant l’eau et séquestre le carbone issu de la pollution atmosphérique. Ils ont un grand intérêt paysager et patrimonial, sans oublier leur grande capacité d’ombrage. Les services écologiques de cette espèce sont énormes et inestimables tant sur le plan économique, sanitaire qu’environnemental.

Pour toutes ces raisons et vu l’urgence de la situation, nous venons au prés de votre plus haute bienveillance pour solliciter un secours pour nous aider à arrêter sans délai l’abattage des caïlcédrats. Actuellement, le bilan meurtrier est à plus d’une dizaine rien que dans la commune de SÉDHIOU.

Nous considérons que le Préfet  ne saurait se mettre en marge des efforts planétaires de lutte contre le réchauffement climatique, conséquence directe de la déforestation et la pollution. Le Sénégal s’y est engagé irrévocablement à l’occasion de plusieurs sommets et conférences dont la COP 21 à Paris et en signant plusieurs conventions et accords mondiaux.

 

Nous demandons l’arrêt immédiat de l’abattage systématique des cailcédrats  qui est un projet non soutenable au sens du « développement durable ». Nous sommes favorables à l’élagage pas à l’abattage.

Les cailcédrats de Sedhiou sont alignés sur la route principale et ont un très grand intérêt pour les citoyens car ils contribuent énormément au bien-être de la population citadine. Ils ont une importance sociale et économique à la fois.

  1. Sur le plan socio – écologique

Sur le plan social les atouts des cailcédrats pour la commune et les citoyens n’est plus à démontrer. Ces plantations sont des vestiges historiques car ils ont une histoire. Ils ont été plantés durant la période coloniale, d’où elles sont une preuve vivante de l’histoire de nos ancêtres. Elles jouent un grand rôle et sont indispensables pour les citadins. Ces rôles se résument comme suit :

  • Le rôle esthétique

Les cailcédrats (khaya senegalensis) de la commune de Sedhiou ont une valeur esthétique, ils participent à l’introduction de la nature en ville, au paysage, aussi ils participent à la structuration des espaces urbains au niveau des voies de circulation et des boulevards. Ils embellissent et améliorent la physionomie des agglomérations, donnent de l’originalité et de la diversité au paysage urbain grâce au feuilles. Ils atténuent l’éclat et les effets de la lumière. Les cailcédrats jouent un rôle décoratif dans la commune, ils donnent joie de vivre aux citadins et aussi une réputation à la ville; ils contribuent à l’amélioration du cadre de vie et à l’équilibre de l’environnement.

  • Le rôle climatique

Les cailcédrats sont des sources d’évaporation de l’eau et cela contribue à:

  • Rafraîchir l’air de la ville; Augmenter le taux d’humidité ambiant;
  • Réduire la température ambiante.

Les cailcédrats modifient la circulation de l’air et contribuent à la formation des vents donc à la ventilation de la ville. Les cailcédrats contribuent à la création d’un microclimat dans les zones où ils sont plantés en diminuant les températures extrêmes: l’ombre d’un seul cailcédrats abaisserait la température dans un immeuble donné dans les proportions que feraient 15 climatiseurs de 4000 BTU soit 4.220 kJ dans un immeuble analogue mais pas ombragé. Dans le même cadre un cailcédrats arrivé à maturité a un potentiel de refroidissement qui équivaut quotidiennement à la production de 5 climatiseurs fonctionnant pendant 20 heures. Tout cela confère à la ville un climat particulier doux qui donne une certaine convivialité à la ville.

  • Le rôle anti – pollution

Les cailcédrats améliorent la qualité physico-chimique de l’air des villes en contribuant à la diminution du taux du gaz carbonique à neutraliser les autres polluants atmosphériques. Dans la commune les cailcédrats diminuent efficacement la teneur de gaz carbonique atmosphérique. La quantité de gaz carbonique mobilisée par la photosynthèse est en effet, d’environ quinze (15) fois supérieur à celle rejetée.

  • Le rôle anti – bruit

Les plantations des cailcédrats auraient un effet sur la réduction du bruit et sur la propagation des sons. Les cailcédrats une fois alignés auraient un effet contre la réverbération des bruits de circulation automobile par les façades. En effet les ils sont utiles pour absorber et réfracter ou dissiper le bruit comme celui causé par la circulation automobile intense et celui caractérisant les zones urbaines.

  • Le rôle dans la biodiversité

Le patrimoine arboré d’une ville permet une nette amélioration de l’écosystème urbain, car les cailcédrats ont un effet sur la vie des oiseaux, des insectes, de petits mammifères et des autres végétaux. La diversité des essences en ville augmente le nombre d’espèces d’oiseaux.

  1. Sur le plan économique

Sur le plan économique ces cailcédrats permettent à plusieurs activités commerciales de se développer et de créer des sources de revenus pour les citadins et la commune aussi dans le cas de la ville de Sedhiou. Les cailcédrats produisent de l’ombrage qui est utilisé comme stand de commerce par les vendeurs de fruits et légumes, les mécaniciens, les cordonniers et comme lieu de parking pour les engins. Le tronc de ces cailcédrats est souvent utilisé comme panneau d’affichage cela est un moyen rapide et efficace de diffusion de l’information car cela attire l’attention de voir une affiche collée sur un tronc d’arbre du même coup cela leur fait un gain quant au coût de diffusion comparé à un spot publicitaire à la télévision ou à la radio qui leur reviendrait cher et n’attirerait pas autant d’attention que sur les troncs des cailcédrats. Aussi l’écorce de ces arbres surtout les caïlcédrats est utilisée dans la pharmacopée pour lutter contre certaines maladies d’où une réduction du coût des médicaments puisqu’il suffit de faire un prélèvement sur ces arbres sans débourser un sous.

Aujourd’hui, il existe beaucoup de méthodes de luttes contre les accidents causés par les cailcédrats. L’élagage est une technique sylvicole consistant à réduire la longueur et le nombre des branches (inutiles, gênantes ou nuisibles) des arbres, des arbustes ou des haies. Il y a trois (03) types d’élagage qui sont:

  1. l’élagage de réduction:

Il vise à réduire le poids de l’arbre en enlevant les grosses branches qui peuvent s’avérer dangereuses pour les citoyens.

  1. l’élagage de formation:

Il vise à faire une taille de l’arbre pour lui donner un profil futur souhaité.

  1. l’élagage d’entretien:

Il vise à mener des actions de taille permettant à l’arbre de se développer aisément car la densité des branches ne permet pas un bon développement des arbres.

Les cailcédrats de Sedhiou au-delà d’être un patrimoine historique, jouent un rôle socio-économique et culturel considérable.

Il faut impérativement préserver et améliorer ce patrimoine extraordinaire, fragile et irremplaçable qui est notre bien commun, et renoncer à tout ce qui pourrait l’altérer ou le détruire.

Veuillez accepter, Monsieur Le Président de la République, l’expression de notre plus haute considération.

Coordinateur de Green Sedhiou                                     Directeur Exécutif JVE Sénégal

Youssoupha NDIAYE

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *