Les séries sénégalaises: les aliénés rigolent de leur propre perte!

Se référant à l’origine du mot aliénation (du latin : alienus, qui signifie « autre », « étranger ») et de la définition Hégélienne qui associe le mot à une non identité de l’Être et du Soi ou tout simplement lorsque l’Esprit se trouve entre le monde de la pure conscience de Soi et de l’autre, de l’effectivité, nous pouvons dire avec certitude que l’aliénation passe par le tunnel de certaines séries sénégalaises.

Ces dernières se développent d’une manière galopante avec pour la plupart une constante du point de vue contenu. Nous pouvons tous noter la diabolisation de l’homme, considéré comme le méchant, l’ingrat, celui qui n’en fait qu’à ses goûts! Et forcément à la fin l’homme périra! N’avez vous pas déjà entendu dans une série très suivie une actrice dire « je n’aime pas les hommes construits par les femmes , car finissant ingrats »? Quid de l’affirmation inverse? Dans une autre série, une actrice traite tous les hommes de menteurs!

Cette façon de considérer nos pères, oncles.. est ubuesque! Ceci nous est venu de l’étranger dans le but de nous imposer leur conception de la société. Il va de soi de dire que le fictif a une finalité sur l’Esprit et les valeurs culturelles! Les plus avertis ont vu dans ces séries, la main de l’Etranger. Ce dernier est doté d’une ténacité incommensurable! Chassez le, il passera par d’autres voies insoupçonnées pour vous aliéner, au point d’en rigoler inconsciemment!

La guerre des sexes avec un féminisme extrême fait rage dans les pays occidentaux et envenime les relations Homme-Femme. Elle est transposée jusque sur les petits écrans, les journaux..
Pire certains féministes assimilent le combat à une neutralisation de toutes les différences et de toutes les singularités entre les sexes! Le prétexte d’une guerre des inégalités, risque d’être la porte ouverte au communautarisme et à l’individualisme . En croyant servir au plus grand nombre de femmes, le féminisme radical ne sert en réalité que l’intérêt de quelques poignées d’entre elles!
L’essayiste Cathy Young, dans un de ses post intitulé « le féminisme traite mal les hommes et c’est mauvais pour le féminisme » évoquait le risque de l’affranchissement de la ligne rouge en transformant le combat contre le sexisme en attaques contre les hommes ».Certes la femme a subi d’innombrables injustices et violences de la part des hommes et nous en avons porté le plaidoyer avec un de nos articles intitulé « Âmes sensibles s’abstenir de lire cette contribution », mais il convient d’éviter de faire pencher la balance qui constituerait une autre injustice!

A retenir: vouloir sortir de la chape de plomb de l’injustice par le féminisme est une enclave salutaire, à condition que la balance qui symbolise la justice soit équilibrée! Toute action franchissant cette ligne rouge constituerait une injustice et dénaturerait le sens du combat!

Aux femmes africaines, gardez vos identités originelles en bandoulière dans vos différentes luttes et considérez le sexe opposé tel un partenaire, pour vivre en harmonie dans une société apaisée!

Abib Diop, Chef de département Process Maintenance

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *