Le fou, l’innocent et la justice (Par Sidy DIENG)

Tout d’abord j’aimerai inviter la plateforme Aar li ñu bokk à rajouter le Coran dans la liste de nos richesses à préserver.

LE FOU

Le haut de cœur que j’ai eu sur les premières secondes de cette vidéo, ne m’ont pas permis d’en regarder plus. Ce n’est pas la première fois que nous voyons ce type de sacrilège mais pas de ce pays et ni venant d’un enfant de ce pays. Cela traduit en mon sens la dépravation de nos mœurs et la destruction du socle de notre pays.

Comment dans le pays de Serigne Touba cela a pu arriver ? Alors je liste les responsables :

  • les parents : ceux là même qui vont sortir nous dire que leur enfant est fou. Ceux la même qui ont laissé entre la main de leur enfant fou donc une arme de destruction massive et qui prétendront à l’ignorance et à l’innocence. Avez-vous appris à votre enfant que le Coran est sacré? Le savez-vous même?
  • l’éducation nationale : dans un pays où on n’enseigne pas Cheikh Ahmadou Bamba ou seulement sous le tryptique d’un résistant, un sénégalais lambda ne saurait savoir que c’est la protection du Coran entre autre qui lui a valu d’être déporté. Alors à défaut de considérer le Coran sacré, il en comprendrait le degré d’importance.
  • Les médias: ces médias…qui invitent montrent plébiscitent les ignorants, les arnaqueurs et affabulateurs qui osent parler sur le Coran, les saints de ce pays parfois sur le ton de la rigolade et surtout sans références aucunes et sans connaissances. Ces médias qui osent sortir des téléfilms qui dénigrent ou ridiculisent le Coran et le savoir religieux.
  • Nous : Il faut quand même se le dire le coran n’est pas sacré pour nous. Pour ceux qui en possèdent un exemplaire et c’est de plus en plus rare, nous le déposons souvent sur une table ou une bibliothèque. Au dessus d’une télévision qui peut montrer des images obscènes, au fond d’un placard en dessous en dessous de livres profanes Parfois on laisse même une bonne couche de poussière se déposer dessus. Certes nous ne posons pas le pied dessus mais…

Alors nous réclamons justice contre le fou…La Justice Divine non car Dieu dans sa clémence lui a peut être accordé son pardon si tant est que son repentir soit sincère. La justice des hommes si ce n’est contre le fou ce serait contre les parents du fou. Pour l’exemple et pour la préservation de notre honneur. L’honneur d’un pays attaché au Coran et à ses enseignements

L’INNOCENT

Jurez donc sur ce que vous croyez et soyez jugé dessus…

Les seuls moments où je jure ou prête serment sur Dieu – on ne prête serment que sur Allah(SWT) – c’est pour que l’on croit en ma sincérité. L a sincérité des mes intentions. Ce serment n’a de valeurs que si la personne qui l’entend a le même référentiel de valeurs et de foi dans d’autres cas c’est nul.

Dans la justice islamique, on ne prête serment que pour les affaires d’argent et seulement si on n’a point de témoins pour prouver nos propos. Le serment se fait devant le juge en islam. Et l’accusateur devra aussi prêter serment si il n’a pas de témoins. Puisque cela s’est fait devant les caméras et non devant une justice islamique, le peuple sénégalais devient à la fois juge et accusateurs.

Le serment n’a pas besoin d’artifices comme poser la main sur un livre de Coran. Le serment ne lave pas l’honneur, le serment place juste la personne sous la justice divine qui est la seule juste. Le danger du serment d’hier est le même que celui de la vidéo affreuse, la désacralisation.

Qui donc croit à la constitution du Sénégal aujourd’hui? Combien de dirigeants ont posé la main dessus jurant fidélité au peuple les ont trahis? Combien fois ? Aujourd’hui c’est le Coran. Comment le chrétien peut-iĺ croire à ce serment? Et l’animiste? L’athée?

Ce serment ne résout rien, seule la justice compte

LA JUSTICE

Mais la justice de référence hélas au Sénégal c’est celle des hommes. Celle qui spolie les héritages, celle qui condamne sans preuves, qui relaxe pour vice de procédure et qui gracie des meurtriers et des fraudeurs.

C’est cette justice à laquelle vous croyez, donc allez vous faire juger chez elle.

La justice divine est exacte, précise et claire. Elle viendra à temps. Nul n’y échappera.

La justice des hommes, celle que réclame le peuple est celle qui lavera son honneur.

Plaidez donc votre folie ou votre innocence devant les hommes. Devant Dieu il en sera autrement.

Si vous avez osé prêter serment, détaillez donc au peuple que vous avez pris pour juge tout ce que vous avez fait pour qu’il puisse en juger?

Si vous êtes innocent, alors lavez notre honneur en lavant la votre. Parce qu’un peuple aux dirigeants corrompus est un peuple corrompu. Un peuple intègre est un peuple aux dirigeants intègres.

L’innocence dans cette vie terrestre se démontre et ne se clame pas… même à coup de serments.

La seule motivation d’une justice est la manifestation de la vérité. Et dans ces deux affaires déclarer sa folie passagère ou son innocence ne peut dédouaner la justice Sénégalaise de cet objectif.

Le peuple en a besoin pour laver son honneur… et retrouver sa sérénité.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *