Le Coronavirus devrait conduire à la baisse du prix de l’électricité

Le secteur de l’énergie vient de subir l’un des pires moments depuis la première guerre du golfe (1990-1991), selon certains observateurs. La journée du 9 mars 2020 est qualifiée de « lundi noir » du fait de l’effondrement historique des cours du pétrole entraînant dans leur sillage les bourses mondiales sur fond de crise du coronavirus.

Le désaccord entre la Russie et l’Arabie Saoudite autour de la baisse de la production pétrolière est la principale cause de l’effondrement des cours. En Chine la consommation pétrolière a considérablement diminué. En Arabie Saoudite, les dirigeants en décidant une baisse des prix du pétrole à l’export à compter du 1er avril ont provoqué un mouvement de panique sur les places financières. La Russie s’oppose à une réduction de sa production au moment où les États-Unis augmentent la leur de façon inexorable en risquant de prendre au passage de nouvelles parts de marché. Pour la première fois depuis 1940, les prévisions montrent que les Etats-Unis vont exporter plus de pétrole qu’ils ne vont en importer.

Au Sénégal, en novembre 2019, la Sénélec annonçait une hausse du prix de l’électricité de 10% en moyenne, une augmentation justifiée par l’état du Sénégal par la hausse des cours du pétrole. Cette décision à l’époque est vécue comme une mauvaise nouvelle par une très grande partie de la population, provoquant ainsi la mobilisation de la société civile et plusieurs manifestions. Ces manifestations ont d’ailleurs coûté des semaines, voire des mois de prison à plusieurs des acteurs parmi lesquels Guy Marius Sagna qui vient d’être libéré après trois mois de détention.

Malgré les efforts d’explication fait par l’état pour justifier cette hausse, cela n’avait pas calmer les ardeurs de beaucoup de Sénégalais désireux de maintenir la pression par des sit-in sur la place de l’Indépendance de Dakar et par des marches vers les grilles du Palais de la République. La hausse du prix de l’électricité a été maintenue, puisque nous disait-on, l’heure n’était pas encore venue de revenir sur la hausse annoncée.

L’effondrement des prix du pétrole sur les marchés mondiaux peut donc être considéré comme une très bonne nouvelle pour les consommateurs sénégalais, les commerçants et les ménages. On ne peut pas en dire autant pour l’avènement du Coronavirus. En toute logique, l’Etat du Sénégal et la Sénélec devraient procéder dans les prochains jours à répercuter cette baisse sur les prix et par la même occasion baisser le prix de l’électricité.

Plus besoin de tension. Voilà un sujet autour duquel l’union sacrée devait désormais s’organiser : Le Coronavirus.

Abdou SONKO

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *