dimanche 19 mai 2024
Clins d'oeil

Dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République

Que d’alertes sur la modification de l’article 87 qui offrirait au Président de la République la possibilité de dissoudre à tout moment l’assemblée :
– C’est préoccupant.
– C’est une CATASTROPHE.
– C’est une grave reculade démocratique.
– C’est une manœuvre du Président Macky Sall, qui cherche à garder le pouvoir en utilisant des stratagèmes sournois.
– C’est une trahison du vote des Sénégalais.
– C’est une tortuosité de la démarche du Président Macky Sall, un véritable détournement de procédure pour lui permettre de revenir dans le jeu politique et réaliser son scénario à la Poutine-Medvedev
– Ce projet est jugé dangereux et il vise à consolider l’agenda politique du Président Macky Sall.

Des alertes qui émanent aussi bien de personnalités ayant participé au récent dialogue politique que d’opposants l’ayant décliné, sur un projet qui n’a jamais fait l’objet d’un consensus au niveau de ce fameux dialogue politique.

Le problème est que le projet ne peut passer qu’avec l’appui de députés Khalifistes et Karimistes pris dans un piège devant lequel ils devront assumer leur responsabilité politique devant l’histoire.
Sortir par la porte et vouloir revenir par la fenêtre, le Ndiouth-Ndiath n’a véritablement jamais été abandonné. Seulement en fin de règne c’est dans un labyrinthe qu’il se joue et tous les protagonistes devront prendre des risques énormes au point de compromettre définitivement leur avenir politique.

A sept mois de la fin du régime, que cherche à faire le Président Macky Sall ? Pourquoi veut-il fragiliser le dispositif constitutionnel ? Pourquoi faire du chantage à ceux qu’il avait promis de faire revenir dans la course à la présidentielle ?

La véritable raison est qu’il veut les forcer à l’aider à éliminer en même temps le candidat déjà investi par le peuple sénégalais qu’est le Président Ousmane Sonko et ainsi faire d’une pierre, plusieurs coups.

Que chacun des députés s’assume pour garder son mandat que le peuple lui a confié ou le rendre à Macky SALL et lui permettre de renforcer son pouvoir déjà exorbitant sur l’exécutif, le législatif et judiciaire. Ce sera alors la dictature contre le peuple sénégalais.

Aux Sénégalais épris de paix et de justice, seule la lutte libère.
#maintienreek #FreeSenegal #Résistance #Focus2024

Abdou Sonko

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x