De la haine viscérale au service commandé d’un régime en détresse (Par Arfang Kalifa DIEME)

Fabriquée de toutes pièces, celle qui, citer son nom ferait d’elle une existence politique, est l’incarnation d’une haine foncière et vicieuse contre le Leader de « PASTEF Les Patriotes » qui hante le sommeil des Apéristes.

Le service commandé de Benno Bok Yaakar sous forme de répondeur automatique et d’un devoir de mémoire pour Macky Sall a encore réagi pour attaquer le Président Ousmane SONKO qui d’ailleurs, est irréprochable dans sa démarche politique. Quand la haine est érigée en principe de vie contre l’autre, la bataille politique ne peut que nous conduire dans une déchéance qui nous laisse croire à l’existence. La haine et la jalousie tuent quand elles n’atteignent pas leur cible.

En conférence de presse à Ziguinchor, après une visite aux sinistrés des inondations, Ousmane SONKO est revenu en long et en large sur la mauvaise gouvernance du régime en place et sur la boulimie foncière en exercice en Casamance dont l’unique responsable est Macky Sall. N’est-ce pas lui, qui a donné carte blanche de manière anti démocratique aux élus locaux de prolonger leur mandat ?





Une conférence bien suivie et très bien appréciée par les populations puisqu’elle s’inscrit de fond en comble dans l’actualité politique nationale. Ousmane SONKO est une fierté nationale pour l’instauration de l’Etat de droit où seul, le pouvoir du peuple est légitime. Le patriotisme stipule d’abord la défense de sa patrie. Laquelle patrie le Député du peuple se fixe pour objectif de défendre face à des politiciens véreux soucieux de leurs intérêts personnels sur le dos du pauvre sénégalais. La mission sacerdotale de PASTEF Les Patriotes est très loin de connaître la fin de son épilogue. Donc, vous allez maigrir Madame le ministre ! Le partage de ce pays sous le regard complice de nos gouvernants nous le combattrons !

Madame le ministre du commerce et des PME, l’histoire politique et économique du Sénégal aura retenu que c’est sous votre règne que la filière anacarde est asphyxiée en Casamance. Cet échec du commerce national au profit d’intérêts étrangers doit normalement vous réduire en silence. Le Président SONKO n’est pas votre alter égo ! Il est vrai que certains événements s’ils sont mal vécus ont tendance à se verser dans l’oubli. N’est-ce pas que vous avez oublié la gifle reçue des élections présidentielles de 2019 ?

La Casamance continuera de plébisciter avec honorabilité le projet de PASTEF et son Patron parce que nous y trouvons notre compte ! Nous vous attendons de pieds fermes pour remettre ce que vous semblez oublier ! Et pour ce faire, nous réclamons l’organisation des élections municipales et départementale !

Arfang Kalifa DIEME,
Chargé de communication de la JPS départementale de Bignona.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *